Les Gunners toujours intraitables chez eux

Les Gunners toujours intraitables chez eux©Media365

Raphaël Brosse, publié le dimanche 01 octobre 2017 à 15h30

Arsenal est venu à bout de Brighton (2-0) au terme d'un match maîtrisé dans l'ensemble. Les Gunners n'ont toujours pas laissé filer le moindre point à l'Emirates Stadium cette saison.

Après avoir reçu West Bromwich dimanche dernier (2-0) et rendu visite au BATE Borisov jeudi (2-4), Arsenal enchaînait avec un troisième match en une semaine, face à Brighton. Les hommes d'Arsène Wenger n'ont pourtant pas paru émoussés, loin s'en faut. Auteurs d'un début de rencontre plein d'allant, les Gunners ont été récompensés par l'ouverture du score de Nacho Monreal dans le premier quart d'heure. L'Espagnol a hérité du ballon dans la surface suite à un cafouillage et ne s'est pas fait prier pour tromper Mathew Ryan (1-0, 16eme). Partis pour vivre une partie galère, les Seagulls ont su se ressaisir et enfin mettre le pied sur le ballon. Sally March a trouvé le poteau de Petr Cech (23eme), alors que la frappe de Davy Pröpper a fui le cadre (45eme). Les Londoniens auraient également pu alourdir la marque sur contre, mais le portier des promus a été impeccable face à Aaron Ramsey (42eme). Au final, Arsenal a rejoint les vestiaires avec une longueur d'avance, sans pour autant être complètement tranquille.
Lacazette et Alexis Sanchez, des occasions mais aucun but
Alexandre Song et ses coéquipiers n'ont pas pu repartir sur les mêmes bases à la reprises et les Gunners ont repris le contrôle des opérations. Alex Iwobi a définitivement mis les siens à l'abri en finissant le travail après une lumineuse talonnade d'Alexis Sanchez (2-0, 55eme). Le Chilien, dans tous les bons coups offensifs de son équipe, s'est créé plusieurs situations intéressantes mais n'a pas trouvé la faille (62eme, 66eme), se précipitant parfois un peu trop. Remplacé à une vingtaine de minutes de la fin par Olivier Giroud, Alexandre Lacazette s'est lui aussi illustré. L'ancien Rhodanien n'a cependant pas réussi à tromper le portier des Seagulls, malgré plusieurs grosses opportunités (2eme, 34eme). Les hommes d'Arsène Wenger ont déroulé jusqu'à la fin du match, sans être véritablement inquiétés. Ils n'ont toujours pas lâché le moindre point devant leurs supporters et se replacent aux avants-postes (cinquièmes).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU