Le président de Tottenham dézingue le Mercato

Le président de Tottenham dézingue le Mercato©Media365

David HERNANDEZ, publié le mercredi 26 juillet 2017 à 11h01

Daniel Levy, président de Tottenham, ne comprend pas les sommes faramineuses dépensées sur le marché des transferts et ne compte pas voir son club céder à cet emballement.

A Tottenham, on veut vendre cher mais on ne veut pas dépenser des millions pour se renforcer. Les Spurs ont réussi à vendre Kyle Walker pour 57 millions d'euros à Manchester City. Une sacré somme pour un latéral droit qui ne fait que confirmer l'inflation des transferts depuis quelques années. Daniel Levy, le président du club londonien, ne voit d'ailleurs pas d'un bon œil cette augmentation du prix des transferts même s'il est le premier à en profiter. « Une partie de l'activité sur le marché des transferts actuel n'est pas possible à tenir dans la durée. Quand tu dépenses 200 M£ de plus que ce que tu gagnes, un jour ça finit par te rattraper. », a alerté Levy à New-York. Si l'on décrypte bien les propos du président du club londonien, l'attaque est directement adressée au PSG et à son projet de faire venir Neymar pour 222 millions d'euros mais aussi aux autres cadors anglais contre City ou United.

Pour lui, chaque club devrait dépenser ce qu'il vend à l'image de ce qu'avaient fait les Spurs au moment de la vente de Gareth Bale (achat de 5 joueurs) en 2013. Malgré une enveloppe de 80 millions d'euros grâce aux départs de Walker, Bentaleb, Njie et Fazio, le deuxième de Premier League n'a pas encore sorti le carnet de chèque dans ce Mercato estival. Une stratégie pleinement assumée par Levy. « Nous avons un coach qui croit dans le centre de formation, donc tant qu'on aura pas trouvé un joueur capable de faire la différence, on donnera la chance à l'un de nos jeunes de jouer. Le centre de formation est important parce que si nous formons nos propres joueurs nous n'avons pas à dépenser 20 ou 30 millions de livres sur un joueur. En plus, un joueur du centre de formation à un réel attachement au club et c'est ce que les supporters ont envie de voir. » Les exemples Harry Kane, Danny Rose ou Dele Alli (en partie) sont là pour appuyer la politique de Tottenham et de son président qui auront bientôt leur nouveau stade.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - Le président de Tottenham dézingue le Mercato
  • Il est vrai qu'il peut critiquer le mercato, alors que les clubs de première league sont les grands responsables de la surenchère des joueurs. Rien que pour la saison 2016/2017 Tottenham ( 2 eme du championnat) à perçu 173 M€ de droits télé, et que le dernier (Sunderland) 99.9 M€.
    De telles sommes aident énormément les clubs Anglais au recrutement de joueurs étrangers.

  • angeVERT42, votre remarque est déplacé. Il parle vrai concernant le mercato, un point c'est tout.

    pas d accord ,je suis certain qui si il avait 200M€ il chercherait à acheter Neymar ou Mbappé.C est juste une question de moyen.

  • c est bien un juif lui oui mais les autres non

  • Enfin, un dirigeant responsable, malheureusement ils ne sont pas nombreux!! Je trouve scandaleux les sommes investis dans l'achat des joueurs.. Pour l'achat de Neymar, le PSG est prêt de mettre une somme équivalente à+ "de 1500 années de SMIG pour un ouvrier" C'est honteux, quand les employés étrangers chargés de construire les stades au Qatar pour la prochaine coupe du monde de foot, sont traités comme des chiens et payés une misère.. Le monde devient fou et n'a plus aucune morale.

    Mais tant qu il y aura des spectateurs,des fans pour acheter des echarpes,des supporters pour s acheter des abonnements TV il y aura toujours cette course à l echalotte.
    Videz les stades et il n y aura plus de Neymar et autre Mbappé.

  • BIEN VU

    Nos centres de formations sont parmi les meilleurs du monde. Résultat, c'est un vivier pour les clubs étrangers. Alors en matière d'attachement au club, il y a des choses à revoir me semble-t-il.