Lacazette, empereur de Londres

Lacazette, empereur de Londres©Media365

David HERNANDEZ, publié le mardi 26 septembre 2017 à 11h13

Auteur d'un doublé lundi soir, Alexandre Lacazette est déjà rentré dans l'histoire d'Arsenal dans son début d'aventure londonienne. L'ancien Lyonnais a en tout cas mis dans sa poche son entraîneur, Arsène Wenger, et les fans des Gunners.

« Alexandre Le Grand ». Le Telegraph n'y est pas allé par quatre chemins pour annoncer mardi matin la performance d'Alexandre Lacazette contre West Bromwich Albion. Dans un Emirates Stadium acquis à sa cause, l'ancien Lyonnais a pris la pelouse londonienne pour son royaume. Conquérant, Lacazette a permis à Arsenal de fructifier son match nul obtenu une semaine avant contre Chelsea. Un doublé en guise de prise de pouvoir au sein d'un groupe qui ne manque pourtant pas de talent. Après six matchs de Premier League, le Lyonnais semble avoir pris la mesure de la tâche qui lui a été donné au moment de son arrivée à Londres : enchaîner les buts et permettre à Arsenal de jouer les premiers rôles.Meilleur buteur français en 2017Si collectivement il reste encore du travail pour les Gunners (7eme), l'ancien meilleur buteur de Ligue 1 empile les buts comme les perles comme Alexandre le Grand empilait les victoires sur le champ de bataille : 4 buts en 6 rencontres ce qui en fait le meilleur buteur français en 2017 (26 buts toutes compétitions confondues). Mieux, il est déjà dans l'histoire d'Arsenal en devenant le premier joueur depuis 1988 à marquer lors de ses trois premiers matchs à domicile. « Il devient plus fort à chaque match. Il est jeune et vient d'arriver en Angleterre. Mais les exigences physiques sont très élevées. Il doit encore s'améliorer pour tenir 90 minutes », s'est enthousiasmé Arsène Wenger après la rencontre contre WBA. Acheté pour 60 millions et charrié en France pour ses nombreux penalty, Alexandre Lacazette est en train de montrer qu'il a l'étoffe pour pouvoir jouer un rôle dans un grand championnat même si l'opposition était faible.Un penalty comme symbole d'importancePourtant, malgré seulement quelques semaines à Londres, l'international français a déjà conquis son monde. Sorti en fin de match sous une ovation de l'Emirates, « Lacaz » a laissé sa place à Olivier Giroud comme symbole de passation de pouvoir entre l'ancien et le nouveau chouchou des supporters. Preuve de son importance grandissante au sein de l'effectif londonien, c'est lui qui s'est chargé du penalty (67eme) alors qu'Alexis Sanchez était encore sur le terrain. « Jusque-là, je lui ai confié les penalty, avoue Wenger. Je l'ai aussi un peu observé car il les travaille à l'entraînement. Et je crois qu'il a très bien tiré son penalty ce soir. » Pas de « penaltygate » à Arsenal donc surtout que l'entente entre le Chilien et le Français semble au beau fixe. A eux de continuer dans ce sens pour porter les Gunners.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU