La fausse ambiance, vraiment une bonne idée ?

La fausse ambiance, vraiment une bonne idée ?©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le dimanche 07 juin 2020 à 16h21

Alors que les chants de supporters enregistrés sont diffusés pendant les matchs à huis clos en Bundesliga, l'idée a aussi fait son chemin en Angleterre, où Sky Sports va également l'utiliser.



Gary Lineker est conquis. L'ancien international anglais, consultant pour la BBC et BT Sport, regardait la Bundesliga samedi après-midi, et il a visiblement apprécié l'ambiance artificielle rajoutée par les diffuseurs pendant certaines de ces rencontres à huis clos. "C'est définitivement mieux avec ces bruits de foule enregistrés qu'avec le silence sinistre des matchs à huis clos. J'avoue que ça aide les commentateurs aussi. Ce n'est pas bien sûr pas comme en vrai, mais c'est mieux, écrit-il sur Twitter. C'est sacrément malin. Des applaudissements instantanés sur les buts, qui sont plus forts quand c'est l'équipe qui marque joue à domicile... (...) J'espère que la Premier League va l'adopter."

Une "belle idée" pour Domenech

Ses vœux ont été exaucés. Car le championnat anglais, interrompu en raison de la crise sanitaire, va lui aussi reprendre, le 17 juin, et les sons d'ambiance seront également disponibles, a annoncé Sky Sports dans un communiqué : "En partenariat avec EA Sports, nous avons créé une gamme de bruits et de chants de foule sur mesure et spécifiques à chaque équipe, pour reproduire l'atmosphère vibrante de la Premier League." Et les téléspectateurs pourront désormais choisir d'activer, ou non, cette option durant les rencontres. Mais de l'autre côté de la Manche, beaucoup ne partagent pas l'enthousiasme de Lineker pour cette ambiance artificielle. Et en Allemagne, cette innovation n'avait déjà pas été du goût de tout le monde. En particulier des groupes de supporters. Ce qui n'empêchera probablement pas les diffuseurs de continuer à l'utiliser. Pour le plus grand plaisir de Raymond Domenech, qui a salué, également sur Twitter, cette "belle idée". "On ne se rend plus compte du huis clos", a commenté l'ancien sélectionneur des Bleus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.