Justice : Un nouveau procès pour Giggs en juillet 2023

Justice : Un nouveau procès pour Giggs en juillet 2023©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 07 septembre 2022 à 21h10

Ryan Giggs devra de nouveau composer avec la justice. Si son premier procès pour violences conjugales s'est terminé le 31 août dernier sans verdict, l'ancien ailier de Manchester United est attendu à partir du 31 juillet 2023 pour un nouveau procès qui devrait durer 3 à 4 semaines.


Ryan Giggs n'en a pas encore terminé avec la justice. C'est le 31 juillet prochain, près d'un an après le début de son premier procès et plus de deux ans et demi après son arrestation le 1er novembre 2020, que s'ouvrira le nouveau procès du Gallois pour violences conjugales sur son ex-femme, Kate Greville, et la sœur de celle-ci. Comme le relate le Guardian, le procureur, Peter Wright QC, a confirmé que le Crown Prosecution Service (CPS)  a demandé un nouveau procès dans plus de 10 mois. Quelques jours après que le premier procès se soit achevé sans verdict, le procureur Wright a indiqué au juge que l'affaire avait été examinée à "un niveau supérieur" par le CPS.

"Je suis convaincu que la justice finira par être rendue"

Non tenu de se présenter au tribunal pour une audience préliminaire le 3 juillet 2023, Giggs restera en liberté conditionnelle et a affiché son sentiment. "Après plus de trois semaines devant le tribunal, je suis évidemment déçu qu'un nouveau procès ait été ordonné. Mon plaidoyer de non-culpabilité reste en relation avec toutes les accusations. Je suis convaincu que justice finira par être rendue et que mon nom sera blanchi de toutes les allégations", a-t-il affirmé, demandant le respect de sa vie privée et celle de sa famille dans "les semaines et les mois à venir". Giggs a été accusé d'avoir délibérément donné un coup de tête à son ancienne petite amie et d'avoir mis un coup de coude à sa sœur cadette au visage lors d'une dispute à son domicile du Grand Manchester le 1er novembre 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.