Haller raconte son calvaire à Utrecht

Haller raconte son calvaire à Utrecht©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ : publié le samedi 10 août 2019 à 11h36

Plus grosse recrue de West Ham, Sébastien Haller a été interrogé sur les cambriolages dont sont victimes les footballeurs. En pleine affaire Özil - Kolasinac, l'attaquant français est revenu sur une de ses mésaventures.

Depuis quelques années, il est coutume de voir dans la presse française que des joueurs du PSG, de l'OM ou encore de l'OL ont été touchés par un cambriolage. Avec les salaires astronomiques touchés, il y a forcément un peu de jalousie et d'envie de rafler quelques bijoux ou objets de valeur. De l'autre côté de la Manche, l'affaire Özil - Kolasinac ne cesse d'occuper les discussions depuis quelques semaines. Unai Emery a choisi de ne pas retenir les deux joueurs pour le match contre Newcastle ce week-end en invoquant des raisons de sécurité après leur agression au couteau en pleine rue courant juillet. Seulement l'Allemand et le Bosnien ont surtout été victimes d'autres incidents ces derniers jours. Débarqué à Londres il y a quelques semaines, Sébastien Haller sait donc à quoi s'attendre.

Haller a déménagé deux jours après

Les footballeurs sont des cibles prioritaires mais l'ancien Auxerrois est déjà passé par là. Loin d'avoir le pedigree qu'il a actuellement au moment de son arrivée à Utrecht en 2014, Haller a été victime d'un cambriolage à son domicile. Dans les colonnes du Daily Mail, la recrue la plus chère de l'histoire de West Ham s'est confiée sur ce cauchemar. « Lorsque je jouais à Utrecht (2014-2017), j'habitais dans un petit village. Tout le monde disait: "oh, c'est très sympa ici". Mais c'est le seul endroit où on a massacré ma voiture et où ma maison a été cambriolée, raconte le buteur. À l'époque, ma femme était enceinte. Ma sœur était là, elle était enceinte aussi. Ma nièce avait sept ans, elle était avec nous et elle avait peur. On a tous découvert la maison ensemble, c'était le bordel. Ma femme était effrayée. Quand des gens viennent chez vous et font cela, vous ne vous sentez pas en sécurité. » Preuve aussi que ça ne touche pas spécialement que les stars du ballon rond.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.