Eriksson regrette le manque d'entraîneurs noirs

Eriksson regrette le manque d'entraîneurs noirs©Media365

Thomas Siniecki : publié le vendredi 12 juin 2020 à 19h07

Le peu d'entraîneurs noirs dans le football pose question à Sven-Göran Eriksson, qui n'a cependant aucune réponse. Le coach de Brighton, Graham Potter, pousse un peu plus loin la réflexion en admettant ses propres manques.



Sven-Göran Eriksson, l'ancien sélectionneur suédois de l'Angleterre, a été invité à donner son avis sur le mouvement Black Lives Matter, qui secoue le monde depuis deux semaines face aux problèmes de racisme, à la suite de la mort de George Floyd aux Etats-Unis lors d'une interpellation policière. « Malheureusement, il n'y a pas tant d'entraîneurs noirs, concède le technicien, désormais âgé de 72 ans. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est comme ça. Clarence Seedorf a eu du succès, il y en a quelques-uns. Il y a beaucoup de Sud-Américains, mais il devrait y en avoir plus, oui. » En Ligue 1, seul Patrick Vieira est noir parmi les coachs, lui qui dirigeait Nice pour la deuxième saison de suite avant l'arrêt du championnat.

Potter : « Ce n'est pas facile pour moi »

En Premier League, le coach de Brighton, Graham Potter, concède lui son manque de recul sur le sujet : « Ce n'est pas facile pour moi de parler de ça, car je suis blanc et je n'ai pas été victime de racisme. J'ai besoin de mieux comprendre, de lire et de m'informer davantage afin de savoir pourquoi c'est un désavantage d'être noir dans ce pays. Si on considère la plupart des domaines sociaux et économiques, c'est le cas. On doit le comprendre au niveau historique, afin de faire face aux défis qui se présentent à nous. » Au sein du championnat anglais, il n'y a aucun entraîneur noir cette saison. Les joueurs porteront tous le slogan Black Lives Matters sur leurs maillots, à la place de leurs noms, à l'occasion de la reprise. Ils pourraient aussi poser les genoux à terre avant les coups d'envoi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.