Encore bourré, il claque un triplé

Encore bourré, il claque un triplé©Media365

David HERNANDEZ, publié le jeudi 15 novembre 2018 à 11h25

Jermaine Pennant est revenu sur son triplé inscrit contre Tottenham en 2003 (6-1). Une rencontre que l'ancien joueur d'Arsenal a joué bourré après une soirée bien arrosée la veille.

Le cliché est souvent facile dans les divisions amateurs du football avec les clubs et les bandes de potes qui viennent au stade avec encore la gueule de bois d'une soirée trop arrosée de la veille. Seulement, ce genre d'action n'arrive pas qu'en district si l'on prend l'exemple de Jermaine Pennant. Considéré comme l'un des espoirs anglais dans les catégories de jeunes, il n'a jamais confirmé, se faisant souvent remarquer pour des frasques extra-sportives au point de connaître la prison. Ayant connu une quinzaine de clubs pendant ses 20 ans de carrière, Pennant est notamment passé par Arsenal. S'il n'a pas réussi à s'imposer chez les Gunners en 6 ans (26 matchs et 4 prêts), il a inscrit trois buts, les seuls inscrits durant son passage, lors d'un derby contre Tottenham. Forcément une performance quand on connaît la rivalité entre les deux clubs mais surtout l'état dans lequel était le milieu de terrain.


Dans une interview pour Four Four Two, le finaliste de la Ligue des Champions 2007 avec Liverpool est revenu sur les circonstances de cette rencontre. J'étais sorti la veille et j'avais vécu une grosse soirée, parce que je ne pensais vraiment pas que je jouerais ce match. J'étais sûr de débuter sur le banc. Je m'étais rendu à une soirée FHM et j'étais rentré chez moi à 6h du matin, lâche l'ancien Gunner. Je ne pouvais pas y croire quand j'ai vu mon nom dans le onze de départ ! J'étais toujours en gueule de bois pendant la rencontre, j'ai fait tout ce que je pouvais pour ne pas me taper la honte. » Il fera mieux que ne pas être ridicule avec un triplé dans la large victoire des pensionnaires d'Highbury (6-1). « Je ne peux pas croire que j'ai marqué, c'était un immense soulagement, poursuit-il. J'ai pensé : "OK, vous pouvez me sortir maintenant s'il vous plaît Arsène !" Je me sentais tellement mal et je pouvais encore sentir la vodka se balader dans mon estomac. On pouvait aussi le sentir à mon haleine. » Boire ou jouer, Pennant a fait le choix de ne pas en faire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.