Défaits à Everton, les Gunners n'en profitent pas

Défaits à Everton, les Gunners n'en profitent pas©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le dimanche 07 avril 2019 à 17h21

Ayant un match en retard de plus que ses concurrents, Arsenal avait l'occasion de prendre la troisième place à Tottenham. Mais, hors sujets, les Gunners ont été dominés par Everton (1-0).

Cette rencontre contre Everton avait tout du match bonus pour Arsenal. Avec un match en retard en plus par rapport à Tottenham, Chelsea et Manchester United, les Gunners avaient l'occasion de passer 3emes en cas de victoire dimanche au moment où les compteurs étaient remis à zéro. Malheureusement, l'après-midi liverpudlien n'a été couronné de succès pour les hommes d'Unai Emery (défaite 1-0). Complètement à côté de la plaque et dépassé par le pressing d'Everton, Arsenal a concédé une nouvelle défaite à l'extérieur (une victoire sur les 9 derniers déplacements) et reste donc coincé à la 4eme place à une longueur des Spurs. Cette défaite, les coéquipiers d'Alexandre Lacazette n'ont rien fait pour l'éviter. L'attaquant français, titularisé à la pointe de l'attaque, n'a pas ménagé ses efforts mais son seul fait d'arme se limite à une tête sans danger peu avant l'heure de jeu. Emery a bien tenté d'insuffler un nouvel élan avec les entrées d'Aaron Ramsey et Pierre-Emerick Aubameyang à la pause mais les deux entrants ont aussi disparu à Goodison Park.

Everton pêche sur le réalisme

Pourtant les Londoniens ont bien cru arracher au moins le point du nul jusqu'à la fin. Si les occasions n'ont pas été au rendez-vous, les Gunners ont profité de l'état de grâce de Bernd Leno et de la maladresse d'Everton pour rester dans le match au moins au niveau du tableau d'affichage. Car sur le terrain, les Toffees ont dominé outrageusement leur sujet mais ont tout fait pour jouer avec le feu. Que ce soient Bernard (59eme, 79eme), Gylfi Sigurdsson (37eme, 53eme, 62eme, 71eme) ou Richarlison (67eme, 73eme), tous ont pêché dans le dernier geste pour se mettre à l'abri après l'ouverture du score de Phil Jagielka suite à un cafouillage sur un corner (10eme). Porté vers l'avant, le club de Liverpool s'en sort malgré tout avec le sourire et revient sur les talons de Leicester et Wolverhampton (un match en moins) pour la 7eme place potentiellement qualifiable pour la Ligue Europa en cas de victoire finale de Manchester City en FA Cup.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.