Chelsea : Scolari explique les raisons de son échec

Chelsea : Scolari explique les raisons de son échec©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 31 mars 2020 à 19h00

Ancien entraîneur de Chelsea, Luiz Felipe Scolari est récemment revenu sur ce qui a provoqué son échec à la tête du club londonien. Le technicien brésilien n'est pas tendre avec deux de ses attaquants.

Alors qu'il a accompli des miracles à la tête des sélections brésilienne et portugaise et dans plein d'autres endroits, Luiz Felipe Scolari n'est pas parvenu à tirer le meilleur de Chelsea. Dans le seul grand club européen qu'il a dirigé, ce grand technicien a connu un immense échec, quittant même ses fonctions avant la fin de l'exercice. Dans un entretien accordé à Yellow Green Football, le champion du monde 2002 a eu l'opportunité de rebondir sur cette triste expérience. Il ne s'est pas gêné pour le faire, dévoilant notamment ce qu'il considère comme étant la principale raison de sa faillite chez les Blues.

« Big Phil » a indiqué que son équipe a perdu son fil conducteur en raison d'un clash entre Nicolas Anelka et Didier Drogba, deux des principales stars de Chelsea à l'époque. Ils voulaient tous les deux évoluer au poste d'avant-centre et le coach brésilien n'a pas été en mesure de trancher. « Chelsea a eu des problèmes de blessures à cette période-là, et aussi des problèmes au sein du groupe. J'avais une forme de leadership qui se heurtait à un ou deux joueurs, s'est-il souvenu. Il s'agissait d'Anelka et de Drogba. J'ai essayé de faire en sorte qu'ils jouent ensemble. Anelka était le meilleur buteur du championnat à l'époque. Et après le retour de Drogba de blessure, nous avons eu une réunion et Anelka a déclaré: "Moi, je ne joue que dans une seule position". Donc, il y avait un peu de manque d'amitié, de respect, de ne pas essayer de jouer avec Drogba. Ils étaient tous les deux formidables, mais quelqu'un devait faire quelque chose de différent, pour revenir aider à la perte du ballon ».

« L'une des meilleures opportunités de ma vie s'est envolée »

Ce problème aurait donc causé un climat délétère au sein du vestiaire et Scolari est celui qui a dû en faire les frais. Malgré cette triste fin, l'intéressé n'en veut pas à ses anciens protégés. « C'est à ce moment-là que ça a un peu changé. Mais nous nous sommes rencontrés depuis, moi et Drogba. La dernière fois, c'était lors de la Coupe du Monde 2018 en Russie. Nous en avons parlé ouvertement. Il n'y avait aucune mauvaise intention de sa part ou celle d'Anelka. Mais c'est arrivé et cela m'a fait perdre l'une des plus belles opportunités de vie ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.