Chelsea : Giroud, "très croyant", sait qu'il n'est "pas seul"

Chelsea : Giroud, "très croyant", sait qu'il n'est "pas seul"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mardi 21 juillet 2020 à 22h54

Plus c'est difficile, plus il aime. La recette d'Olivier Giroud n'est plus à prouver, et il s'en justifie toujours de la même façon : le mental, guidé par une foi religieuse qui l'a rendu absolument insubmersible tout au long de sa carrière.



Comment fait Olivier Giroud pour se relever constamment face aux épreuves, alors qu'il semble à chaque fois plus bas que terre ? "C'est définitivement ma force de caractère et aussi ma foi, qui me fait relativiser quelles que soient les circonstances. Je suis très croyant, je sais que je ne suis pas seul. J'essaie toujours de trouver du positif, même dans le négatif." Cette saison encore, le jeune Anglais Tammy Abraham semblait lui avoir barré définitivement la route à Chelsea, et puis...

"La saison est clairement en deux parties, poursuit l'attaquant des Bleus. La première, j'ai très peu joué, et ensuite j'ai failli partir cet hiver mais le coach a voulu me garder, il m'a donné l'opportunité de montrer mon désir de revenir dans le onze de départ. J'essaie de lui rendre cette confiance, ça se passe plutôt bien avec six buts en huit matchs de Premier League. Je suis souvent décisif lorsque je suis titulaire."

La suite ? Au-delà d'une finale de FA Cup programmée début août face à son ancien club d'Arsenal (il a marqué dimanche en demies lors du succès 3-0 face à Manchester United), "ce qui rendra cette finale encore plus spéciale", l'ancien Montpelliérain pense forcément plus que jamais à l'équipe de France, qui "passe par de bonnes performances" : "J'ai eu la chance de disputer une finale d'Euro et d'être champion du monde, j'ai encore soif de trophées et de battre des records en sélection. Ce serait bien d'atteindre la barre des 100 sélections, j'en suis à 87. Passer deuxième buteur devant Michel Platini, aussi. Ces objectifs me maintiennent en forme."

Troisième avec 39 buts, Olivier Giroud n'est plus qu'à deux petites unités de Michel Platini (Thierry Henry est premier avec 51 buts, David Trezeguet quatrième avec 34 réalisations).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.