Burnley : Une banderole raciste au-dessus du stade de Manchester City

Burnley : Une banderole raciste au-dessus du stade de Manchester City©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 22 juin 2020 à 22h34

Avant le coup d'envoi du match entre Manchester City et Burnley, une banderole où était inscrit « White Lives Matter Burnley » a été déployée à l'aide d'un avion.



C'est une méthode courante en Angleterre, notamment pour se moquer du club adverse ou demander le départ d'un entraîneur : faire voler un avion au-dessus d'un stade au moment du coup d'envoi, avec une banderole revendicative accrochée à sa queue. C'est ce qui est arrivé ce lundi avant le match entre Manchester City et Burnley, comptant pour la 30eme journée de Premier League. Mais cette banderole n'avait rien de drôle ni de moqueuse, cette fois-ci. Au contraire. Il était écrit « White Lives Matter Burnley ». Ce slogan fait évidemment référence à « Black Lives Matter (« les vies noires comptent »), ce mouvement né aux Etats-Unis, puis qui s'est développé dans le monde entier, après la mort de George Floyd, tué par un policier le 25 mai à Minneapolis. L'avion est passé juste au moment où les joueurs se mettaient à genoux pour symboliser leur adhésion à ce mouvement.

Des interdictions de stade à vie pour les auteurs

Le club de Burnley n'a pas tardé à réagir à cet incident, avant même que le match soit terminé. « Le club condamne fortement les actions de ceux qui sont responsables de cette bannière offensante. Nous voulons être clairs : ces responsables ne sont pas les bienvenus à Turf Moor. Ils ne représentent, en aucune façon, ce que le Burnley Football Club défend, et nous allons travailler avec les autorités pour identifier ces responsables et les interdire de stade à vie. (...) Nous présentons nos excuses sans réserve à la Premier League, à Manchester City et à tous ceux qui aident à promouvoir le mouvement Black Lives Matter », écrit le club de Burnley, une ville située à 50 kilomètres au nord de Manchester.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.