Arsenal a joué avec le feu mais gagne

Arsenal a joué avec le feu mais gagne©Media365

David HERNANDEZ, publié le jeudi 28 décembre 2017 à 23h23

En clôture de la 20eme journée de Premier League, Arsenal a été malmené par Crystal Palace mais a décroché une victoire importante (3-2) dans la course à la Ligue des Champions.

Arsène Wenger était jeudi sur toutes les lèvres en Angleterre et aurait sûrement aimé une victoire plus tranquille contre Crystal Palace (3-2). Le tout pour son 810eme match à la tête des Gunners en Premier League. Désormais codétenteur du nombre de matchs sur un banc de touche avec Sir Alex Ferguson, le technicien français a une nouvelle fois pu compter sur son homme providentiel, Alexis Sanchez. Libre en juin prochain, et très critiqué à l'Emirates Stadium après son dernier match contre Liverpool, l'attaquant international chilien a joué les sauveurs pour sortir Arsenal d'un bon pétrin face aux Eagles. L'ancien Barcelonais permet surtout aux siens (6emes, 37 points) de rester dans le rythme de Tottenham (5eme, 37 points) et Liverpool (4eme, 38 points). Lacazette muet depuis 5 matchs Largement dominateurs dans le jeu, les coéquipiers de Laurent Koscielny ont subi la foudre de leur voisin londonien au retour des vestiaires. Dos au mur après l'ouverture du score de Shkodran Mustafi (24eme), suite à une frappe d'Alexandre Lacazette, les locaux ont mis le feu à la défense adverse par l'intermédiaire de Wilfried Zaha. Brouillon en première période, l'international ivoirien a enfin utilisé sa vitesse à bon escient pour servir Andros Townsend au point de penalty (1-1, 52eme). Un coup de massue qui a eu le mérite de réveiller les troupes de Wenger. A défaut de se muer en buteur, Lacazette a délivré sa 3eme passe décisive de la saison à Sanchez (63eme). La défense toujours un problème pour Arsenal Trois minutes après, le natif de Tocopilla a douché les espoirs de Palace sur une ouverture lumineuse de Jack Wilshere (66eme). Mais Arsenal ne serait pas Arsenal sans ses errements défensifs et les hommes de Roy Hodgson n'ont pas été loin d'accrocher le nul dans les derniers instants du match, en passant sur le côté droit et la doublette Chalmers-Bellerin. Tandis que James Tomkins prenait le meilleur sur Koscielny sur corner (3-2, 88eme), Zaha a loupé le cadre sur une tête plongeante (82eme) et Sako vu sa frappe passer à quelques centimètres du poteau de Cech. Ayant joué avec le feu, Arsenal peut finalement fêter comme il se doit le record de son entraîneur après cette victoire dans le derby londonien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.