Angleterre : Les Reds ont attendu les derniers instants

Angleterre : Les Reds ont attendu les derniers instants©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 01 janvier 2018 à 17h59

A Burnley, Liverpool s'est imposé à la dernière minute (1-2) au terme d'un match loin d'être maîtrisé. Mais ce succès permet aux Reds de mettre la pression sur les autres équipes de tête en Premier League.

Seulement quarante-huit heures après la victoire contre Leicester (2-1), les organismes étaient encore fatigués. Alors Liverpool a eu du mal à mettre en place son jeu sur la pelouse de Burnley, l'équipe surprise de la première partie de saison, qui est à la peine depuis le début du mois de décembre. Avec un onze remanié (Salah forfait, Coutinho au repos, Matip et Firmino sur le banc), le club de la Mersey a bien démarré la rencontre, à l'image de cette grosse frappe d'Oxlade-Chamberlain bien repoussée par le gardien adverse, avant de s'endormir progressivement. C'est même Burnley qui s'est procuré les meilleures occasions du premier acte par la suite, via Arfield. L'attaquant des locaux a d'abord mis Mignolet à contribution de la tête (28eme), avant de profiter d'une erreur de Lovren pour envoyer une reprise juste à côté du but du gardien belge (39eme). Burnley croit arracher le match nul Mais Burnley a souffert au retour des vestiaires. Et Mané est sorti de sa boite à l'heure de jeu pour libérer les Reds. Sur un centre d'Arnold, l'attaquant sénégalais, dos au but, a enchaîné contrôle et frappe du gauche sous la barre pour mettre Pope au supplice (60eme). Dans la foulée, Liverpool a eu deux autres belles occasions de faire le break. Arnold, de loin, est passé tout près d'envoyer un tir fuyant dans la lucarne (74eme), puis Oxlade-Chamberlain, dans un angle fermé, a buté sur un Pope solide (84eme). Un arrêt décisif car trois minutes plus tard, juste avant d'entrer dans le temps additionnel, Liverpool a payé un saut de concentration en défense. Sur un centre haut, Vokes a prolongé de la tête pour Gudmundsson, oublié par Gomez au deuxième poteau, tout heureux de marquer à bout portant d'une tête plongeante (87eme). Klavan ce héros ! On pensait que Burnley allait réussir à frustrer Liverpool. Mais au bout du temps additionnel, Klavan a sauvé les siens. Sur un coup-franc, Lovren s'est débarrassé du marquage pour reprendre de la tête au deuxième poteau. Un peu à la manière de Vokes quelques instants auparavant, le Croate a prolongé pour son partenaire de charnière au deuxième poteau, lequel a offert la victoire aux Reds d'une tête plongeante. Avec ce succès in-extremis, les joueurs de Jürgen Klopp restent quatrièmes mais recollent à Manchester United, qui se rend à Everton ce lundi soir (18h30). Surtout, ils laissent Arsenal et Tottenham à bonne distance. Sans Salah, ils ont toujours autant de mal à séduire. Mais les Reds ont pris trois points importants pour débuter l'année.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU