Affaire Sala : Le TAS reporte une nouvelle fois l'audience en appel

Affaire Sala : Le TAS reporte une nouvelle fois l'audience en appel©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 04 août 2020 à 14h40

Alors que le club de Cardiff a fait appel devant le Tribunal Arbitral du Sport de son interdiction de recruter en cas de non-paiement de six millions d'euros au FC Nantes dans le cadre du transfert d'Emiliano Sala, l'audience a été reportée pour la deuxième fois.

Il faudra un peu plus de patience pour avoir le dernier mot dans « l'affaire Sala ». Condamné par la FIFA à une interdiction de recruter pendant trois fenêtres internationales s'il refusait de verser au FC Nantes la première traite du transfert d'Emiliano Sala, soit six millions d'euros, le club de Cardiff a interjeté appel devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Les dirigeants du club gallois, assurant que l'Argentin, décédé dans un accident d'avion le 21 janvier 2019 alors qu'il rejoignait le pays de Galles, n'était pas officiellement membre de son effectif à ce moment-là, ont refusé de payer les quinze millions d'euros initialement prévus, ce qui a poussé le club dirigé par Waldemar Kita à saisir la FIFA.


Le TAS avance une procédure « modifiée »

Dans cette affaire, le TAS avait initialement convenu qu'une audience devait avoir lieu au printemps 2020 avec un verdict qui n'était pas attendu avant juin 2020. Or, selon une information de la BBC, la procédure a été retardée et repoussée à une date indéterminée. En effet, le Tribunal Arbitral du Sport a assuré que la procédure d'appel déclenchée par le club de Cardiff a été « modifiée », empêchant l'instance basée à Lausanne de fixer une nouvelle date pour l'audience tant attendue par les deux parties. « Les parties à la procédure ont convenu d'allonger les délais habituels pour le dépôt des observations écrites, assure le TAS dans des propos recueillis par BBC Sport Wales. C'est pour cette raison que les échanges d'observations écrites sont encore en cours et qu'une date pour l'audience n'a pas encore pu être fixée. » Une affaire qui est donc loin d'être terminée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.