Arsenal / Wenger : "Faire en sorte que les joueurs ne plongent plus"

Arsenal / Wenger : "Faire en sorte que les joueurs ne plongent plus"©Media365

Emmanuel LANGELLIER, publié le jeudi 08 février 2018 à 23h56

Arsène Wenger s'est longuement penché sur les attaquants qui plongent pour obtenir des penaltys. «Nous devons faire en sorte que les joueurs ne plongent plus», a notamment souligné l'entraineur d'Arsenal.

«Je n'encourage absolument pas (mes joueurs) à plonger. Il faut regarder la situation actuelle, a expliqué Arsène Wenger. Je pense que parfois vous ne voulez pas non plus pousser un joueur à plonger. Parfois, vous voulez que vos joueurs soient intelligents, ils jouent un peu avec les règles. Ils en font plus dans le cas d'un penalty. Chaque attaquant fera cela. Ils tentent de jouer un peu sur les règles. Jusqu'où pouvez-vous aller ? Cela revient aux arbitres de le déterminer. Je pense que parfois, à vitesse réelle, c'est très difficile à déterminer. Si parfois, je peux être dur avec les arbitres, je suis assez tolérant envers eux dans ces situations-là. Lorsque vous regardez un match en direct, il est très difficile de déterminer s'il y a un plongeon ou non. La plupart du temps, lorsqu'un joueur se retrouve face au gardien, le ballon est dégagé hors du but. Je pense qu'il existait une bonne règle en Angleterre quand je suis arrivé ici. Lorsque l'attaquant poussait trop le ballon, il n'y avait pas penalty. Car dans ce cas-là, l'unique chose que peut faire l'attaquant, c'est chercher à obtenir un penalty. Dans de nombreux cas, c'est maintenant comme ça. Le joueur est lancé et si le gardien a les mains en l'air... L'attaquant laisse sa jambe trainer le plus longtemps possible pour s'assurer que le gardien le touche. Mais ce n'est pas vraiment un penalty. Nous devons faire en sorte que les joueurs ne plongent plus. Je me souviens que cela faisait beaucoup de vagues lorsque les joueurs étrangers le faisaient ici. Mais je dois dire que les joueurs anglais ont appris très rapidement. Ils pourraient même en être les maitres maintenant.»

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU