Arsenal : Wenger défend Özil au sujet des Ouïghours

Arsenal : Wenger défend Özil au sujet des Ouïghours©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION : publié le mercredi 18 décembre 2019 à 18h30

Ancien entraîneur de Mesut Özil du côté d'Arsenal, Arsène Wenger a défendu l'Allemand alors qu'une polémique fait rage en Chine suite à son soutien envers les Ouïghours.



Depuis quelques jours, Mesut Özil fait beaucoup parler de lui hors des terrains. En effet, après avoir affiché son soutien aux Ouïghours sur les réseaux sociaux, l'Allemand est dans le viseur de la Chine. Face à cela, Arsène Wenger, son ancien entraîneur à Arsenal, a tenu à défendre ce dernier. « Tout d'abord, Mesut Özil a la liberté d'expression comme tout le monde et il utilise sa notoriété pour exprimer ses opinions. Ce qui n'est pas nécessairement partagé par tout le monde, mais il a le droit de le faire. En tant qu'être humain, vous avez des opinions, et après, quand vous jouez au football, vous jouez au football. Vous faites votre métier d'abord, et vous devez respecter ça », a notamment déclaré l'Alsacien.

Le chef de la diplomatie américaine monte au créneau

« A part cela, c'est une situation que je ne connais pas très bien, mais il a le droit d'exprimer son opinion. Je pense que ce qui est important, c'est qu'Özil a une responsabilité individuelle, il ne porte pas la parole d'Arsenal, a par la suite rajouté Wenger. Ce qu'il dit, c'est à propos de lui-même, pas à propos d'Arsenal.  Quand vous faites un commentaire sur votre opinion personnelle, vous en acceptez les conséquences. » En plus de son ancien entraîneur, ce qui a également évolué au Real Madrid a vu Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, abonder dans son sens.



« Les organes de propagande du Parti communiste chinois peuvent censurer toute la saison les matchs de Mesut Özil et d'Arsenal, la vérité finira par triompher. Le PCC ne peut pas cacher au reste du monde ses graves violations des droits humains à l'encontre des Ouïghours et d'autres religions », a ainsi lancé Pompeo, via son compte Twitter. Décidément, cette affaire autour d'Özil ne semble pas prête de s'arrêter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.