Angleterre : Les médias saluent le travail d'Emery

Angleterre : Les médias saluent le travail d'Emery©Media365

Rémi Farge, publié le mardi 23 octobre 2018 à 10h15

Ecarté du PSG après deux saisons couronnées de réussite sur le plan national, mais gâchées par des échecs sur la scène européenne, Unai Emery a vite rebondi.

Nommé en remplacement d'Arsène Wenger à Arsenal, le Basque est en train de réussir ce que beaucoup considéraient comme une mission impossible : faire oublier l'Alsacien sur le banc du club londonien. Après deux défaites en ouverture de la Premier League contre deux poids-lourds (Manchester City et Chelsea), les Gunners viennent d'enchaîner dix victoires de rang, toutes compétitions, et restent sur deux démonstrations dans le jeu contre Fulham (5-1) et contre Leicester (3-1) lundi soir. Une victoire contre le Foxes dans laquelle Mesut Özil a pris une part considérable. Ce mardi matin, c'est le meneur de jeu allemand qui fait la Une de beaucoup de journaux outre-Manche, où son retour au top est salué unanimement. Pour la première fois de sa carrière à Arsenal, l'ancien Madrilène portait d'ailleurs le brassard de capitaine lundi soir. « Il s'agissait peut-être d'un geste plus politique qu'autre chose : une tentative pour s'assurer qu'Özil adhère pleinement aux méthodes d'Emery », écrit The Irish Mirror. L'entraîneur espagnol n'est pas oublié par la presse britannique, qui ne tarit pas d'éloges sur ses méthodes et sur le jeu déployé par les Gunners.

« Pour les 69 ans d'Arsène Wenger, on a vu le genre de spectacle fougueux qui rappelle les plus belles heures de gloire d'Arsenal sous l'entraîneur français », peut-on lire dans les colonnes de The Independent, qui estime que « Emery a eu un impact remarquable depuis qu'il a remplacé Wenger ». Malgré une entame ratée contre Leicester, Arsenal a réussi une deuxième période impressionnante. « Dès qu'Arsenal est passé à la vitesse supérieure, les Gunners sont devenus irrésistibles et inarrêtables », juge le Daily Mail. « En fin de match, Leicester a été époustouflé par la vigueur offensive de l'équipe d'Emery », surenchérit The Guardian. Désormais, tout le monde attend le prochain choc entre Arsenal et un autre cador du championnat anglais. Il aura lieu le 3 novembre prochain avec la réception de Liverpool à l'Emirates Stadium. Un stade où les sifflets de la fin de l'ère Wenger ont été chassés par des chants à la gloire d'Emery. Mais ce dernier ne veut pas s'enflammer et, dans le même style qu'on lui connaissait à Paris, se concentre sur les axes de progression de son équipe. « Nous avons bien progressé au fil des 90 minutes, a-t-il réagi lundi soir. Nous avons joué avec une bonne attitude et un bon niveau. La victoire est importante et nous la méritons. (...) C'est un beau résultat avec de beaux buts. L'équipe n'a raté que les 30 premières minutes. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.