Bundesliga : L'Eintracht Francfort tente de se débarrasser de son passé nazi

Bundesliga : L'Eintracht Francfort tente de se débarrasser de son passé nazi©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le samedi 25 janvier 2020 à 19h56

Président d'honneur de l'Eintracht Francfort, Rudolf Gramlich va être prochainement destitué de ce titre. L'ancien dirigeant du club de Bundesliga était un SS durant la seconde guerre mondiale.



Dans une période difficile, l'Eintracht Francfort a décidé de se pencher sur certaines heures encore plus sombres de son histoire. Ce dimanche lors de son assemblée générale annuelle, le neuvième de Bundesliga devrait destituer Rudolf Gramlich de son titre de président d'honneur du club. Depuis plusieurs années, une enquête était menée par le club pour connaître le rôle de son ancien président durant la deuxième guerre mondiale. Les informations récemment récoltées ont permis à Peter Fischer, l'actuel président du tombeur de Strasbourg en Ligue Europa, d'annuler tous les honneurs attribués à un de ses prédécesseurs. Une décision qui doit être validée par l'ensemble des dirigeants du club ce dimanche. Un geste salué jusqu'à la fédération allemande. «La manière dont l'Eintracht Francfort fait face ce week-end à ses responsabilités est un exemple et un signal important», a déclaré Fritz Keller, le président de la DFB.

International allemand et membre de la Waffen SS

Rudolf Gramlich a été président de l'Eintracht Francfort à deux reprises entre 1938 et 1942 puis de 1955 à 1970. Lors de son second mandat, les Aigles ont gagné le seul titre de champion d'Allemagne de leur histoire. Celui qui est décédé en 1988 avait aussi connu le succès en tant que joueur. Il n'a joué que pour un club : l'Eintracht Francfort avec plus de 200 matchs en dix ans. Appelé une vingtaine de fois avec la sélection allemande, le milieu de terrain a participé au Mondial 1934 et était le capitaine allemand lors des Jeux olympiques de 1936. Mais désormais, l'enquête menée par son club de toujours a permis d'y voir plus clair sur son implication dans le régime nazi. Il est maintenant prouvé que le footballeur avait intégré une division blindée de la Waffen-SS et avait notamment été actif sur le front polonais. Une participation active aux horreurs de la seconde guerre mondiale qui sera désormais punie à juste titre. Plusieurs autres enquêtes seraient en cours dans le football allemand.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.