Bundesliga : Le Bayern, comme une évidence

Bundesliga : Le Bayern, comme une évidence©Media365

Raphaël Brosse, publié le dimanche 08 avril 2018 à 11h40

Victorieux à Augsbourg samedi (1-4), le Bayern Munich a décroché son sixième titre d'affilée en Bundesliga, et cela à cinq journées de la fin du championnat. Bilan

Le topoIl ne sert à rien de feindre l'étonnement : non, ce n'est absolument pas une surprise de voir le Bayern Munich conserver sa couronne de champion d'Allemagne, une couronne qu'il tient fermement depuis 2013. Son avance sur son plus proche poursuivant, Schalke 04, est de vingt points alors qu'il reste encore cinq rencontres à disputer. L'écart séparant le club munichois de ses rivaux était donc abyssal. Pourtant, le début de saison a laissé présager l'éventualité d'une lutte serrée pour le titre. Auteur d'un démarrage poussif, le Bayern avait cinq points de retard sur le Borussia Dortmund début octobre. Mais Jupp Heynckes a remplacé Carlo Ancelotti et, tandis que le BvB était en train de s'écrouler, la machine bavaroise s'est relancée. Elle fut, dès lors, inarrêtable.Le tournantLe tournant de la saison du Bayern Munich a certainement eu lieu le 27 septembre, au Parc des Princes, où les Munichois ont été balayés par des Parisiens euphoriques et réalistes (3-0). Lâché par certains cadres du vestiaire, Carlo Ancelotti est démis de ses fonctions dans la foulée. Après un bref intérim assuré par Willy Sagnol, Jupp Heynckes a pris les choses en mains. La suite, on la connaît...Le chiffre14, comme le nombre de victoires consécutives (toutes compétitions confondues) enregistrées par Arjen Robben et ses coéquipiers entre début décembre et fin février. Une série notamment jalonnée marquée par un succès probant face au Besiktas Istanbul (5-0) et qui a pris fin contre le Hertha Berlin (0-0).Le joueurLes saisons passent et Robert Lewandowski continue inlassablement d'empiler les buts avec une régularité déconcertante. En 26 matchs de Bundesliga disputés jusque-là, le Polonais a trouvé le chemin des filets à... 26 reprises. Toujours aussi redoutable dans la surface, l'attaquant de 29 ans a également inscrit cinq réalisations en Ligue des Champions. Il est tout simplement indispensable.Le coachAprès s'être séparés de Carlo Ancelotti, les dirigeants bavarois ont décidé de faire appel à une vieille connaissance. Déjà entraîneur des Rouges à trois reprises par le passé (1987-1991, 2009 et 2011-2013), Jupp Heynckes, 72 ans, a accepté de reprendre du service. L'expérimenté entraîneur allemand avait l'avantage de connaître parfaitement le club et n'a donc eu besoin d'aucun temps d'adaptation. Et, sur le terrain, la mayonnaise a très rapidement pris. Précisons néanmoins que Heynckes a déclaré qu'il ne serait probablement plus sur le banc du Bayern la saison prochaine.La recrueArrivé en provenance de Lyon, Corentin Tolisso a pu prendre ses marques sous la direction de Carlo Ancelotti, avant d'être davantage cantonné au banc des remplaçants avec Jupp Heynckes. Si l'international français a malgré tout réalisé une première saison intéressante en Bavière, la recrue la plus en vue fut sans aucun doute James Rodriguez. Prêté par le Real Madrid (son option d'achat va d'ailleurs être levée), le Colombien a retrouvé tout son éclat sous le maillot munichois (six buts et dix passes décisives en Bundesliga).La déceptionKingsley Coman n'y arrive plus. Perturbé par des soucis physiques, comme en 2016-2017, l'international français n'a débuté qu'une dizaine de matchs de championnat en tant que titulaire, pour un rendement loin d'être éblouissant (trois buts, quatre passes décisives). La méforme de l'ailier tricolore a pu bénéficier à son compatriote Franck Ribéry qui, à 35 ans, semble vivre une seconde jeunesse.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.