Werder Brême : Naby Keita de retour, mais loin d'être à 100%

Werder Brême : Naby Keita de retour, mais loin d'être à 100% ©Media365
A lire aussi

Patrick Juillard, Media365, publié le vendredi 01 décembre 2023 à 12h05

En déficit de temps de jeu depuis son arrivée au Werder Brême cet été, le milieu offensif international guinéen Nanby Keita reste freiné par des blessures et ne devrait pas être à cent pour cent avant la CAN, selon son entraîneur.



Arrivé en juin dernier en provenance de Liverpool, Naby Keita avait suscité de grands espoirs du côté du Werder Brême. Près de six mois plus tard, le bilan n'est pas reluisant pour le milieu de terrain offensif. Toujours plombé par des blessures à répétition, l'international guinéen n'a été présent que trois journées sur les douze disputées jusqu'alors en Bundesliga par le club des bords de la Weser.

Titulaire une seule fois cette saison, l'ancien Istréen a récemment été absent à cause d'une déchirure d'une fibre musculaire, puis en raison d'un rhume. Il fait son retour dans le groupe pour le déplacement sur le terrain du VfB Stuttgart, samedi (18h30), mais ne devrait pas débuter cette rencontre contre les coéquipiers de son compatriote Serhou Guirassy.

Naby Keita à 100% après la CAN ?

« Nous sommes heureux que [Naby Keita] soit de retour dans l'équipe. Mais il ne sera probablement pas une option prioritaire pendant une certaine période. Nous devons maintenant le remettre en forme petit à petit et lui redonner progressivement du temps de jeu », a déclaré l'entraîneur du Werder, Ole Werner, avant de conclure sur une prédiction. « Il est plus probable que nous ne voyions le Naby Keita à cent pour cent qu'après la Coupe d'Afrique l'année prochaine. »

Si son absence du rassemblement avait fait couler beaucoup d'encre le mois dernier, le joueur de 28 ans est toujours considéré comme l'un des principaux (sinon le principal) maîtres à jouer du Syli national, qui évoluera dans le très relevé groupe C face au Cameroun, à la Gambie et au Sénégal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.