Bundesliga : Le Bayern trop fort pour Dortmund

Bundesliga : Le Bayern trop fort pour Dortmund©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 26 mai 2020 à 20h30

Une superbe inspiration de Joshua Kimmich a permis au Bayern Munich de s'imposer sur la pelouse du Borussia Dortmund (0-1). Les Bavarois se rapprochent du titre !

Le Bayern de Munich reste le patron en Allemagne. Leader du championnat, l'équipe munichoise avait un rendez-vous important à négocier ce mardi contre le Borussia Dortmund. Un match « à six points » que les hommes de Hansi Flick ont très bien géré, l'emportant sur le plus petit des écarts mais en dégageant le sentiment d'une belle maitrise face à un rival impuissant. L'unique réalisation a été inscrite par Joshua Kimmich, sur une exécution majestueuse juste avant la pause.

Le Bayern a tremblé dix minutes

À dire vrai, les Bavarois ont vraiment souffert durant dix minutes. Les dix premières de la partie. Peut-être décontenancés au coup d'envoi dans un Signal Iduna Park vide, ils ont essuyé plusieurs offensives adverses. Une vraie tempête, mais qui s'est écoulée sans conséquence. Les locaux ne sont pas parvenus à exploiter leur temps fort. Erling Haaland a vu sa tentative à la 1e minute éloignée sur la ligne, tandis que Julian Brandt a buté sur Manuel Neuer (4e). Des occasions en or non converties et qui ne se sont quasiment plus présentées pour Dortmund.


Le Borussia avait la mainmise sur les débats mais a progressivement lâché prise. À contrario, le Bayern a retrouvé le mordant au fil des minutes jusqu'à réussir à prendre l'avantage. Après une occasion de Serge Gnabry (19e) et une autre de Leon Goretkza (40e), Kimmich a trouvé la faille sur une magnifique inspiration. Héritant du ballon à l'entrée de la surface, l'international allemand a décoché un tir lobé, qui a totalement surpris Roman Burki. Le portier de Dortmund a bien touché le cuir, mais pas suffisamment pour l'empêcher de finir sous la transversale.

Le Borussia perd aussi Haaland

A 0-1, une réaction de Dortmund était attendue. Elle n'est jamais vraiment venue. Moins fringants que lors des deux précédentes sorties et surtout touchés mentalement, les protégés de Favre ont eu du mal à emballer la rencontre et faire douter leurs opposants. Il y a eu des tentatives de sursaut, mais assez timides et surtout sans danger pour Neuer. Le capitaine munichois est intervenu sans peine sur des tirs en dehors de la surface de Raphael Guerreiro (74e) et de Mahmoud Dahoud (81e). On notera aussi un tir de Haaland repoussé du bras par Boateng dans la surface, mais que l'arbitre a choisi de ne pas signaler (58e). Le BVB n'est donc pas parvenu à recoller à la marque. Et, comble de malheur pour les vice-champions d'Allemagne, l'attaquant norvégien est sorti sur blessure (72e) avec des grimaces qui laissaient redouter une longue absence.


Les dernières minutes de la rencontre se sont écoulées sans temps fort, si ce n'est en faveur du Bayern avec un tir de Robert Lewandowski qui a échoué sur le poteau (83e). Sans trop forcer, et même s'il a dû attendre le coup de sifflet final pour définitivement souffler, le Bayern s'est donc adjugé ce Klassiker. Un succès qui le rapproche un peu plus de son 8e titre de champion consécutif. Car même si mathématiquement tout reste possible, il faudrait un miracle pour voir le Borussia remonter sept points en six journées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.