Bundesliga (J18) : Le Bayern Munich et Franck Ribéry n'ont pas perdu le rythme

Bundesliga (J18) : Le Bayern Munich et Franck Ribéry n'ont pas perdu le rythme©Media365

Geoffrey Steines, publié le vendredi 12 janvier 2018 à 23h05

Le Bayern Munich a porté sa série de victoire à sept de suite, dont cinq en Bundesliga, en débutant l'année 2018 par un succès logique chez le Bayer Leverkusen vendredi (1-3). Franck Ribéry a marqué et le club bavarois a assommé encore davantage la Bundesliga.

L'enfer était prédit au Bayern Munich. Sans Manuel Neuer et Mats Hummels, le leader de Bundesliga devait être en danger chez le Bayer Leverkusen pour le retour de la Bundesliga après quatre semaines de trêve hivernale. Bien au contraire, la formation de Jupp Heynckes a maîtrisé son sujet pour s'imposer facilement (1-3) et poursuivre la belle série entamée fin 2017 (7 victoires de suite toutes compétitions confondues, 5 en Bundesliga). Elle a ainsi encore creusé l'écart en tête du championnat, avec provisoirement 14 points d'avance sur Schalke 04 et 16 sur son adversaire du jour, à égalité avec quatre autres équipes dans la course à la troisième place. Un gouffre qui offre au Bayern une sacrée marge de manœuvre dans la quête d'un 28eme titre de champion d'Allemagne, le 6eme de suite.Un bijou de James pour conclureEn pleine confiance, le club bavarois n'a pas perdu le rythme qui était le sien avant les fêtes de Noël. Une possession de balle favorable (56%), du réalisme offensif (trois buts sur six frappes cadrées) et de la solidité défensive (un seul tir cadré concédé) : il a appliqué sa meilleure recette pour calmer les velléités de la 3eme meilleure attaque d'Allemagne. Après une ouverture du score opportuniste de Javi Martinez (0-1, 32eme), Franck Ribéry a doublé la mise à l'heure de jeu dans son plus pur style, en partant de son côté gauche pour repiquer sur son pied droit (0-2, 59eme). Même le but heureux de Kevin Volland, bien aidé par une déviation involontaire de Niklas Süle (1-2, 70eme), n'a pas vraiment relancé le suspense. James Rodriguez s'est chargé de le tuer pour de bon en déposant son coup-franc dans la lucarne de Bernd Leno (1-3, 91eme). Un petit bijou pour conclure une soirée qui a rappelé qui était le patron. Si seulement il y en avait encore besoin.A voir aussi :>>> Le classement de Bundesliga>>> Calendrier et résultats

Vos réactions doivent respecter nos CGU.