Bayern Munich : Heynckes ferme la porte pour Vidal

Bayern Munich : Heynckes ferme la porte pour Vidal©Media365

Rédaction , publié le dimanche 07 janvier 2018 à 08h08

Interrogé en conférence de presse sur un éventuel départ d'Arturo Vidal vers Chelsea, Jupp Heynckes a fermé la porte à un départ de son milieu de terrain cet hiver.

Après avoir déjà dirigé Arturo Vidal lorsqu'il entraînait la Juventus Turin, Antonio Conte souhaiterait à nouveau disposer du milieu de terrain chilien à Chelsea. Pour autant, le Bayern Munich ne semble pas enclin à se séparer dans son joueur, comme l'a expliqué Jupp Heynckes devant la presse : "Il n'y a absolument aucun contact et nous ne vendrons pas non plus un joueur en janvier. Je dois dire qu'Arturo Vidal est très motivé. Je ne sais pas ce que ça signifie, mais il a été très motivé au cours des dernières semaines. C'est un joueur de premier plan et nous sommes meilleurs avec lui." Avec l'arrivée vendredi dernier de Ross Barkley en provenance d'Everton pour 17 M€, il n'est pas certain que les Blues insistent sur le dossier Vidal cet hiver.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Bayern Munich : Heynckes ferme la porte pour Vidal
  • donc le second couteau Vidal , qui devait partir , c'était certain dixit le grand spécialiste , reste................................

    demain , je te ressors un de tes messages ,laissé après le match aller contre le Psg..........

    Il n'y a qu'une façon de traiter les idiots, c'est de les ignorer .

    On peut aussi les laisser patauger dans leur fange !

    ben alors ne demande pas les preuves..............
    allez , va passer un dimanche au repos
    tu en as besoin .............

  • S'il le garde, c'est pour sa coupe de cheveux.........ainsi il sera sur d'avoir une "coupe"