Williams : Ocon devancé dans la course au deuxième baquet ?

Williams : Ocon devancé dans la course au deuxième baquet ?©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 10 novembre 2018 à 08h00

Esteban Ocon pourrait voir ses espoirs de rouler pour Williams en 2019 réduits à néant, l'écurie britannique aurait fait une offre ferme à Robert Kubica.

Est-ce la fin des espoirs pour Esteban Ocon ? Alors que son baquet chez Force India va revenir à Lance Stroll dès la saison prochaine, le pilote français espère se recaser chez Williams aux côtés de George Russell. Si Claire Williams n'a pas caché que, si le contexte économique le permet, le Français sera en tête de liste, mais la situation financière de l'écurie semble compliquer la donne pour le champion GP3 2015. Selon une information dévoilée par le magazine britannique Autosport, Williams a fait une offre qualifiée de ferme à Robert Kubica pour devenir le coéquipier du jeune pilote britannique en 2019. De quoi contraindre Esteban Ocon à vivre une année sabbatique en 2019, lui qui a refusé net d'envisager d'aller courir ailleurs qu'en Formule 1 malgré l'intérêt d'écuries en IndyCar, choix fait par Marcus Ericsson, et Formule E, solution privilégiée par Stoffel Vandoorne.

Entre Williams et Ferrari, le cœur de Kubica balance


Une offre qui fait directement suite à l'annonce par l'écurie américaine Haas d'un contrat de partenariat-titre avec le fabricant britannique de boissons énergétiques Rich Energy, qui était en pourparlers avec Williams pour un rapprochement similaire qui aurait mis les finances de l'écurie de Grove dans le vert. Reste maintenant au pilote polonais à prendre une décision à ce sujet. Robert Kubica, en effet, n'a pas que l'offre de Williams sur la table. Le quatrième du championnat du monde 2008, alors chez BMW-Sauber, a été contacté par Ferrari qui souhaite faire de lui son nouveau pilote de réserve pour remplacer Antonio Giovinazzi et Daniil Kvyat, qui seront titulaires respectivement chez Sauber et Toro Rosso, aux côtés de Sebastian Vettel et Charles Leclerc. Reste que Williams, si le choix de Robert Kubica est confirmé, n'aurait pas un pilote certain de pouvoir exploiter à 100% son matériel, ses tests avec Renault puis Williams ayant montré qu'il n'a pas récupéré la plénitude de ses moyens suite à son accident de rallye en 2011.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.