Williams : La Britannique Jamie Chadwick nommée pilote de développement

Williams : La Britannique Jamie Chadwick nommée pilote de développement©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le lundi 20 mai 2019 à 12h03

L'écurie de Formule 1 Williams a officialisé ce lundi la signature de Jamie Chadwick en tant que pilote de développement. La Britannique évolue actuellement en W Series, un championnat exclusivement féminin.

Alors qu'outre-Atlantique les femmes sont sur les grilles de départ, elles restent pour l'heure dans les paddocks en F1. Toutefois, l'écurie de Formule 1 ROKiT Williams Racing a annoncé ce lundi la signature de la pilote Jamie Chadwick comme pilote de développement. Au sein de l'écurie de Claire Williams, la Britannique effectuera majoritairement du travail sur simulateur, et assistera à trois Grands Prix cette saison, notamment celui de Silverstone, au Royaume-Uni. « A côté d'un programme chargé sur le simulateur, elle sera présente à trois courses (...) et aidera l'équipe pour différentes activités liées aux médias et au marketing » peut-on lire sur le communiqué de l'écurie.


Chadwick, jeune espoir de l'automobile britannique

A seulement 21 ans, Jamie Chadwick figure parmi les grands espoirs de la course automobile au Royaume-Uni. L'an passé, elle était ainsi devenue la première femme à remporter une course en Formule 3 britannique. Cette saison, la jeune Britannique évolue en W Series, un championnat exclusivement féminin, dont elle a remporté la première manche à Hockenheim début mai. « C'est un honneur de rejoindre Williams. Le temps que je vais pouvoir passer dans le simulateur est une opportunité fantastique pour mon développement (...) Devenir une pilote de la 'Driver Academy' de Williams est une superbe opportunité et j'ai déjà hâte de commence » assure la pilote dans le communiqué.

Claire Williams : « Promouvoir les femmes dans les sports automobiles est extrêmement important »

En ralliant l'écurie dirigée par Claire Williams, Jamie Chadwick pourrait être la première femme à effectuer des essais officiels au volant d'une F1 depuis Susie Wolff, en 2014, déjà pour les monoplaces de Grove. « Promouvoir les femmes dans les sports automobiles est extrêmement important et avoir une pilote au sein de notre Académie va, espérons-le, inspirer des jeunes filles à se lancer dans la course dès leur jeunesse » assure ainsi Claire Williams, patronne de l'écurie. En 2018, la pilote colombienne Tatiana Calderon avait effectué des essais promotionnels au volant d'une Sauber, mais aucun tour de piste officiel. La dernière femme à s'être élancée de la grille de départ d'un Grand Prix de F1 est toujours l'Italienne Lella Lombardi... en 1976.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.