Vettel défend Ferrari

Vettel défend Ferrari©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le dimanche 08 octobre 2017 à 10h17

Sebastian Vettel est monté au créneau pour défendre la fiabilité des pièces Ferrari malgré son abandon rapide sur le Grand Prix du Japon, dimanche.

Après les problèmes de turbo en Malaisie qui ont empêché Sebastian Vettel de se présenter en qualifications et Kimi Raïkkonen de se présenter tout simplement sur la grille de départ, Ferrari a dû faire face dimanche à un nouveau problème sur le Grand Prix du Japon. Son pilote Sebastian Vettel a abandonné au quatrième tour suite à un problème de bougie. Evidemment, les critiques pleuvent atour de la fiabilité des pièces de la Ferrari, surtout que Kimi Raïkkonen (5eme) n'a jamais pu rivaliser non plus avec les Mercedes et Red Bull : « Ce n'était pas un gros problème, je ne sais pas si ça a vraiment à voir avec la fiabilité. Je n'avais pas de puissance dans le tour de formation, ni dans le premier tour. Apparemment c'était un problème de bougies. J'ai essayé de reprogrammer au volant mais ça n'a pas marché. C'est normal d'être critiqué quand les choses se passent mal, mais je dois protéger mon écurie. Nous avons fait un travail incroyable jusqu'ici et évidemment nous regrettons les problèmes de fiabilité des deux dernières courses. Ça fait mal et nous sommes déçus, mais si vous prenez une calculatrice, vous verrez que ce n'est pas fini. On fera les comptes à la fin du Championnat. Nous devons nous reposer et tout donner pour les quatre dernières courses. Nous avons toujours une chance de gagner, mais ce n'est plus entre nos mains. Nous avons quand même progressé cette saison, il y a du positif. Mais aujourd'hui on a du mal à le voir. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU