Un retour d'Alonso en 2021 ?

Un retour d'Alonso en 2021 ?©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 07 septembre 2019 à 10h35

Alors qu'il se refuse à imaginer un retour en F1 la saison prochaine, Fernando Alonso voit d'un bon œil la nouvelle réglementation prévue pour 2021 et pourrait rechercher un baquet dans la discipline à cette échéance.

Fernando Alonso n'est pas passé inaperçu à Monza. Après avoir brillé par son absence lors de la célébration des 90 ans de la Scuderia Ferrari dans Milan ce jeudi et à peine sorti d'une séance d'essais avec Toyota en vue de ses débuts sur le Dakar en janvier prochain, l'Asturien a rejoint le circuit où se dispute le Grand Prix d'Italie pour remplir son rôle d'ambassadeur de McLaren, même si son nom était revenu dans les discussions pour une pige en Belgique face à la blessure contractée par Lando Norris pendant ses vacances. Dans le paddock de Monza, Fernando Alonso s'est plié au jeu des médias et, au cours d'un entretien accordé au magazine britannique Autosport, le double champion du monde n'a pas pu éviter la question d'un éventuel retour en F1. La seule chose qui est certaine, c'est que ça n'arrivera pas en 2020. « Je pense que je dois évaluer une paire de défis différents, en dehors de la F1, qu'il me faut relever. Ils ne sont pas encore achevés, comme l'Indy 500 et d'autres choses, a confié Fernando Alonso au sujet de ses objectifs à moyen terme. Et en 2021, avec les nouvelles règles, je pense que l'on trouvera ici un bon mix, et peut-être une Formule 1 différence de celle que l'on voit maintenant. »

Alonso : « Tout autre sport est plus imprévisible que la F1 »

Si Fernando Alonso, qui s'est retiré de la F1 à l'issue de la saison dernière, a diversifié son horizon avec deux participations aux 500 Miles d'Indianapolis mais également une saison complète en championnat du monde d'endurance avec Toyota, où il a remporté le titre et deux fois les 24 Heures du Mans, la discipline qui l'a couronné pourrait le retrouver... mais pas avant la réforme prévue pour 2021. « Je pense que les raisons pour lesquelles j'ai quitté la Formule 1 l'an dernier sont toujours présentes en ce moment, avec la domination d'une équipe et des courses un peu trop prévisibles, tonne l'Asturien. Mais en 2021, ces choses-là pourraient changer et peut-être qu'il y a là une bonne opportunité. » Ce qui irrite Fernando Alonso au sujet de la F1, c'est le côté prévisible des courses, avec Mercedes qui la domine de manière outrancière comme Red Bull Racing ou Ferrari ont pu le faire dans un passé pas si lointain. « Tout autre sport est plus imprévisible que la Formule 1, lâche l'Espagnol qui ne voit, toutefois, qu'un seul problème concernant un éventuel retour. Si vous regardez le MotoGP, si vous suiviez l'Indy, je pense qu'il y a quelque chose. Je trouve que les nouvelles règles sont faites pour ça : équilibrer un petit peu le plateau et avoir plus d'options. Le seul inconvénient est le calendrier : 22 courses non-stop, c'est assez exigeant, alors on verra : je deviens vieux ! » Le pilote de 38 ans devra alors se trouver un baquet dans une équipe de pointe mais rien n'indique qu'il pourrait y en avoir un disponible à cette échéance, à moins que Max Verstappen ne décide de changer la donne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.