Sauber : Ferrari ne sera que motoriste en 2018

Sauber : Ferrari ne sera que motoriste en 2018©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 27 octobre 2017 à 21h05

L'écurie Sauber ne cherchera pas à se fournir en pièces auprès de Ferrari pour mettre au point sa monoplace 2018.

La Sauber cuvée 2018 ne sera pas une Ferrari-bis, tel en a décidé Frédéric Vasseur. Le patron de l'écurie suisse, à l'origine de l'abandon du partenariat prévu avec Honda pour resserrer son lien avec l'écurie italienne. Mais les liens entre Hinwil et Maranello ne seront pas aussi importants que ceux entre Ferrari et Haas puisque l'écurie suisse a décidé de ne pas acheter des pièces autres que la motorisation pour mettre à profit les talents que l'usine accueille depuis plusieurs années. « Ce n'est pas une étape facile car nous étions déjà dans le processus de développement de notre monoplace en soufflerie et il n'est pas idéal de prendre des morceaux d'une autre voiture et de les ajouter à un projet en cours, assure Frédéric Vasseur dans des propos recueillis par Motorsport.com. Prendre l'essieu avant de la Mercedes et l'arrière de la Red Bull ne fera pas une bonne voiture. »
Vasseur reste ouvert à un partenariat resserré avec Ferrari
Si, pour 2018, Sauber continuera de produire en interne sa monoplace qui sera couplée au propulseur Ferrari, l'avenir n'est pas inscrit dans le marbre et un resserrement des liens avec Maranello restera sur la table. « A l'avenir, nous pourrons étendre les paramètres et avoir une meilleure approche si nous concluons l'accord plus tôt dans la saison. Mais nous devons avoir en tête que la décision a été prise à la mi-juillet. C'était vraiment tard et j'étais proche de croire que c'était même trop tard, ajoute le Français. Pour 2019, nous verrons comment ça va fonctionner et si nous pouvons progresser. Mais, c'est certain, la collaboration avec Ferrari va être bien meilleure l'an prochain, car l'année précédente s'est révélée un peu compliquée. Je ne suis pas totalement convaincu que l'avenir de Sauber est d'être une écurie Ferrari B. Nous devons développer notre propre projet. » L'écurie Sauber est ainsi décidée à rester une usine plus qu'un client de Ferrari, ce que Haas est devenu par la force des choses. Par contre, Ferrari pourrait placer deux de ses pilotes dans les monoplaces suisses puisque Charles Leclerc et Antonio Giovinazzi sont pressentis pour remplacer Pascal Wehrlein et Marcus Ericsson en 2018.

 
0 commentaire - Sauber : Ferrari ne sera que motoriste en 2018
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]