Saison 2021 : Les projets de nouvelles équipes ont subi une douche froide

Saison 2021 : Les projets de nouvelles équipes ont subi une douche froide©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 04 octobre 2019 à 18h25

Alors que des projets de futures équipes de F1 se sont fait jour, Liberty Media a assuré qu'aucune discussion sérieuse n'avait commencé concernant de possibles futures entrants de la discipline.

La F1 va-t-elle aller au-delà des dix écuries actuellement présentes dans le paddock ? Depuis l'arrivée, avec un soutien fort de la part de Ferrari, de l'écurie américaine Haas, les candidats ne se sont pas bousculés au portillon. Sans doute que l'échec du trio HRT-Caterham-Manor au début des années 2010, trois écuries qui n'auront survécu que quelques saisons avant de mettre la clé sous la porte, a refroidi les ardeurs. Mais, avec la prochaine refonte totale du règlement technique, la possible standardisation de certains éléments des monoplaces et une redistribution des bénéfices générés par la F1 plus égalitaire, différents projets auraient déjà manifesté leur intérêt pour une entrée en 2021. Le premier projet est baptisé « Panthera Team Asia », basé à Silverstone et qui se baserait sur des ingénieurs passés par... Caterham et Manor. Le deuxième projet serait espagnol, mené par un des co-propriétaires de l'actuelle écurie de F2 et F3 Campos Racing et aurait déjà convaincu l'Allemand Pascal Wehrlein et l'Espagnol Alex Palou de les rejoindre au lancement de l'écurie.

« Aucune discussion sérieuse » avec des candidats selon Liberty Media



Ces deux projets, qui se prévalent d'entrer dans les clous sur le plan financier pour convaincre la FIA de leur sérieux, ont toutefois connu un véritable coup d'arrêt ce jeudi quand, par l'intermédiaire d'un communiqué, Liberty Media a confirmé qu'il n'y avait pas de discussions avancées avec de potentiels nouveaux entrants en F1. « À la suite des déclarations venant de plusieurs sociétés ayant fait part de leur ambition de prendre part au championnat du monde de F1 à partir de 2021, nous pouvons confirmer qu'il y a aucune discussion sérieuse avec n'importe quelle personne ou société au sujet de l'entrée d'une nouvelle équipe, même si la F1 est sensible à leur intérêt pour la discipline », assure le détenteur des droits commerciaux de la discipline. Une déclaration laconique qui pourrait mettre un frein quasiment définitif au développement de ces projets à moyen terme, à moins que tant la FIA que Liberty Media se retrouvent face à une candidature dont le sérieux est incontestable. Mais les récents échecs des nouvelles structures va inciter les instances à la plus grande prudence sur le sujet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.