Saison 2020 : Vers un Grand Prix à Hanoï

Saison 2020 : Vers un Grand Prix à Hanoï©Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 08 octobre 2018 à 15h50

En marge du Grand Prix du Japon, Charlie Whiting a confirmé un projet de Grand Prix à Hanoï avec l'ambition d'organiser la première édition dès 2020.

La Formule 1 se prépare à découvrir un nouveau territoire. Alors que le retour au calendrier de courses « historiques » comme la France ou l'Allemagne, les plans d'expansion de Liberty Media, propriétaire des droits commerciaux de la discipline, se dessinent petit à petit. Si le projet de course dans les rues de Miami prend toujours plus de retard, une autre cible des dirigeants américains de la F1 devraient se concrétiser d'ici peu. Après Bahreïn, la Chine, Singapour, le Japon et Abu Dhabi, une nouvelle étape asiatique devrait faire son entrée au calendrier à l'horizon 2020 pour faire oublier le retrait de la Malaisie. Le Vietnam sera la première destination nouvelle ajoutée au calendrier par Liberty Media avec un circuit semi-permanent à 12km à l'ouest de la capitale Hanoï. Ce projet de Grand Prix de Formule 1 au Vietnam est déjà à un stade avancé puisque le directeur de course de la F1, Charlie Whiting, a déjà effectué une inspection du site choisi pour implanter le circuit avant le Grand Prix du Japon.

Whiting confirme le projet de Grand Prix du Vietnam


Une visite dont le Britannique est ressorti visiblement confiant pour la tenue d'une course d'ici 24 mois. « La construction du circuit n'a pas véritablement avancé, mais le site a été identifié, a confié à la presse Charlie Whiting. Il est à un stade de design avancé, et je crois, de ce que je sais, qu'ils visent un Grand Prix en 2020. Selon nos expériences précédentes, cela ne devrait pas poser problème. » Les premières caractéristiques de ce circuit font état d'une partie du tracé qui empruntera des routes déjà en place mais également une section, notamment autour des stands, qui sera construite pour l'occasion. « C'est principalement dans les rues, mais il y a une section qui n'est pas encore construite, ajoute Charlie Whiting. C'est un site ouvert où les bâtiments des stands vont être construits. Une partie de la piste sera construite à cet endroit-là, elle n'existe pas encore. Mais il y aura ensuite une route. » L'Asie, marché toujours plus important pour les constructeurs engagés en F1, aura une place de plus dans le calendrier. Reste désormais à voir si une étape actuelle va le quitter ou si la limite des 21 courses sera franchie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.