Saison 2020 : L'Italie va rester au calendrier, l'Espagne sur le point d'être supplantée par les Pays-Bas

Saison 2020 : L'Italie va rester au calendrier, l'Espagne sur le point d'être supplantée par les Pays-Bas©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 01 mai 2019 à 08h40

En fin de contrat avec la F1, le circuit de Monza a obtenu un accord pour prolonger de cinq saisons supplémentaires alors que Barcelone pourrait céder sa place à Zandvoort.

Les grandes manœuvres se poursuivent autour du calendrier de la saison 2020 du championnat du monde de Formule 1. Alors que le Vietnam doit faire son apparition au programme dès la saison prochaine, avec une course organisée dans le courant du mois d'avril sur un circuit installé dans les rues de Hanoï, le destin de deux autres Grands Prix est en voie de se clarifier. Malgré la vétusté de ses installations et la nécessité de trouver un financement à hauteur de 60 millions d'euros pour effectuer les travaux nécessaires, l'avenir du Grand Prix d'Italie sera bien à Monza pour cinq années de plus. En effet, un accord de principe a été trouvé entre Liberty Media, détenteur des droits commerciaux de la F1, et la Fédération Italienne du sport automobile (ACI) afin que le « Temple de la Vitesse » continue d'accueillir la dernière manche européenne de la saison jusqu'en 2024.


Barcelone out, Zandvoort in ?

En ce qui concerne le Grand Prix d'Espagne, dont le contrat liant Liberty Media au Circuit de Barcelone-Catalogne arrive à terme à l'issue de la saison, sa place au calendrier est plus incertaine que jamais. Face à des ventes de billets en berne et l'absence d'un pilote espagnol de premier plan du calibre de Fernando Alonso, le circuit favori des écuries pour y effectuer des essais pourrait ne plus accueillir de manche du championnat du monde au-delà de celle programmée du 10 au 12 mai prochain. Et, pour le remplacer dans le rôle de première manche européenne de la saison, un circuit qui ferait son retour au calendrier est bien placé. Selon une information du magazine britannique Autosport, le circuit de Zandvoort serait favori pour reprendre le créneau ainsi laissé libre, un accord global aurait été trouvé pour le retour des Pays-Bas au calendrier même si des détails restent encore à régler. Avec Silverstone qui est également menacé, le calendrier 2020 de la F1 pourrait être celui du grand chambardement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.