Ross Brawn : "Les dépassements sont l'élément le plus spectaculaire d'une course"

Ross Brawn : "Les dépassements sont l'élément le plus spectaculaire d'une course"©Media365
A lire aussi

Yannis Dakik, publié le vendredi 30 mars 2018 à 13h03

Ross Brawn a reconnu que les Grands Prix manquent de dépassement. Et pour cause, le directeur sportif de la F1 a révélé qu'avec la FIA, une réflexion est en cours pour faire revenir le spectacle sur les pistes.

Cinq. C'est le nombre de dépassements auxquels ont assisté les spectateurs pour le premier Grand Prix de la saison à Melbourne. Un chiffre faible qu'a reconnu Ross Brawn, directeur sportif de la F1. En cause, un nouveau règlement mis en place depuis 2017 qui concerne l'aérodynamisme des monoplaces. Un pilote a un ou deux tours pour dépasser son adversaire, sinon, il devra retourner à la charge quelques minutes plus tard. Depuis l'entrée en vigueur de cette loi, le nombre de dépassements a été divisé par deux comparé à la saison dernière. Signe que ce n'était pas le circuit de Melbourne, vivement critiqué, qui est en cause. Ross Brawn, lui, est conscient de la situation. « Il manquait un ingrédient vital lors de cette manche d'ouverture, les dépassements, a déclaré l'ancien de Ferrari. Il est pourtant nécessaire que les voitures soient en mesure de se rapprocher assez les unes des autres pour faire la course roue contre roue. Si le différentiel de vitesse entre deux voitures est faible, il est alors presque impossible de se rapprocher pour tenter une attaque. Nous l'avons vu dimanche à plusieurs reprises, avec Hamilton et Vettel, Verstappen et Magnussen, ou Ricciardo et Räikkönen. Pensez à toutes ces bagarres que nous avons manquées. »« L'ensemble de la communauté de la F1 doit faire un effort »Le Britannique a par ailleurs assuré que la F1 et la FIA mettent tout en oeuvre pour palier à ce problème. « Nous ne ferons pas de progrès dans ce domaine tant que nous n'aurons pas une approche structurée. Avec la FIA et les écuries, nous voulons que les pilotes arrivent à se battre en piste d'ici 2021. Nous menons donc, avec la FIA, un programme de recherche aérodynamique avec deux modèles de voitures, en soufflerie. L'objectif est de faire évoluer le design des F1 pour permettre de l'action roue contre roue. Car les fans veulent voir plus de spectacle et les dépassements sont l'élément le plus spectaculaire d'une course. L'ensemble de la communauté de la F1 doit faire un effort dans ce sens. » A Melbourne, Max Verstappen avait lui plaint les spectateurs qui ont assisté à une course sans spectacle. Et quand les journalistes lui ont demandé ce qu'il avait en avait pensé, la réponse est claire. « Complètement nul. J'aurais éteint la télé. Très ennuyeux. On fait de son mieux pour tenter quelque chose, et j'avais le DRS à chaque fois, mais il n'y a rien que l'on puisse faire. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU