Renault : Une ambition mesurée pour 2019

Renault : Une ambition mesurée pour 2019©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le mercredi 13 février 2019 à 09h15

L'écurie Renault a dévoilé sa monoplace 2019 ce mardi à Enstone et les dirigeants de l'écurie ne veulent pas se montrer trop ambitieux malgré un moteur qu'ils voient comme un grand pas en avant.



Renault est en ordre de marche pour la saison 2019 de Formule 1. L'écurie française a, en effet, présenté en grande pompe sa nouvelle monoplace, la R.S.19, qui sera confiée à Nico Hulkenberg et à la recrue phare Daniel Ricciardo. Une monoplace qui répond au nouveau règlement technique de la F1, avec notamment un aileron avant élargi, simplifié à l'extrême, des écopes de freins avant tout autant simplifié ainsi que des dérives latérales revues puis un aileron arrière élargi, placé plus haut et dont le système DRS doit gagner en efficacité. Des modifications effectuées afin de permettre aux monoplaces de se suivre et de se doubler avec moins de difficultés que lors des saisons 2017 et 2018. Mais, du côté de Renault, le principal changement intervient sous le capot moteur.

Renault mise sur « son plus grand pas jamais fait » au niveau moteur

Désormais débarrassée de l'ombre trop importante de Red Bull Racing, passé cette saison dans le giron Honda, Renault peut se focaliser principalement sur son écurie, en plus de son contrat de fourniture moteur avec McLaren. Se sachant en retard, la marque au losange a beaucoup misé sur une nouvelle architecture moteur, que Cyril Abiteboul confirme être basée sur certaines avancées de la spécification testée par l'écurie autrichienne en fin de saison dernière. « C'est très nouveau, et ça pousse plus loin le concept que nous avions introduit et testé brillamment avec Red Bull, la fameuse Spec C avec laquelle nous avions décidé de ne pas courir, a ainsi confié le patron du Renault F1 Team dans des propos recueillis par Motorsport.com. Mais ce n'est pas grave, car nous avons suffisamment d'informations et de retours du fait de l'avoir mise dans la Red Bull. Ça a vraiment été poussé plus loin avec le moteur de cette année. » Mais, pour ce qui concerne le gain réel niveau puissance moteur, le silence est de mise du côté de Renault. « Tout ce que je peux dire, c'est qu'il s'agit du plus grand pas que nous ayons jamais fait depuis l'introduction du V6 », a simplement déclaré Cyril Abiteboul à ce sujet.


Renault veut continuer à progresser

Quatrième du classement constructeurs, Renault a poursuivi sa progression entamée en 2016 suite à la reprise de l'écurie Lotus par la marque au losange. Et l'ambition de la firme tricolore, matérialisée par le recrutement de Daniel Ricciardo, sera de maintenir l'élan et rester les « meilleurs des autres ». « Je dirais que le plus important, c'est de ne pas s'arrêter, de ne pas briser l'élan que nous avons initié. Depuis trois ans, nous avons clairement une belle et régulière progression, à la fois en piste et à l'usine. Je ne veux rien dire qui pourrait tuer cela, a confié Cyril Abiteboul à Motorsport.com. Pour que la progression continue, il nous faut un certain nombre de belles histoires. L'année dernière, la progression au championnat était un beau succès, et je pense qu'il est juste de dire que progresser davantage au classement prendra un peu plus de temps. C'est très clair. Nous sommes suffisamment humbles et professionnels pour le savoir. » L'objectif à court terme n'est toujours pas de venir concurrencer Mercedes, Ferrari et Red Bull Racing sur leur propre terrain mais de combler le retard progressivement. Un retard qui est déjà identifié par les patrons de la marque au losange. « Je crois qu'il est important d'avoir quelques aperçus ou démonstrations qui prouvent que nos ambitions sont correctes. Je crois que ça peut venir en particulier du moteur, domaine dans lequel nous avons connu un très gros hiver, résume Cyril Abiteboul. Ce sera une bonne saison. Côté châssis, à Enstone, nous avons la structure mais ça va prendre un peu de temps avant qu'elle puisse en faire une voiture capable de gagner. » Renault n'est pas encore en ordre de marche pour aller chercher une victoire et, à terme, le titre mondial mais 2019 se devra d'être un nouveau pas en avant dans cette direction.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.