Red Bull Racing : L'écurie appelle ses pilotes au calme

Red Bull Racing : L'écurie appelle ses pilotes au calme©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 10 mai 2018 à 15h50

Suite à l'accrochage fatal aux deux pilotes Red Bull Racing en Azerbaïdjan, l'écurie autrichienne a lancé un appel au calme à ses deux pilotes pour éviter qu'un tel accident ne se répète.

L’euphorie née de la belle victoire de Daniel Ricciardo lors du Grand Prix de Chine est vite retombée au sein de l’écurie Red Bull Racing. A l’image du Grand Prix de Bahreïn les deux monoplaces de l’écurie autrichienne n’ont pas vu l’arrivée lors du Grand Prix d’Azerbaïdjan en raison d’un accrochage entre Daniel Ricciardo et Max Verstappen. Une image désastreuse pour l’écurie, mais aussi pour la marque Red Bull, que tout le monde voudrait voir être de l’histoire ancienne. Pour éviter une réédition d’un tel accrochage, le consultant spécial de Red Bull pour la F1, Helmut Marko, a dévoilé une mesure en ce sens. « Nous les laisserons piloter librement. Néanmoins, à l'avenir nous dirons aux ingénieurs de course qu'ils devront intervenir lorsque nous verrons que ça risque de dégénérer à nouveau, a déclaré ce dernier dans un entretien au magazine allemand Auto Bild. Ils ont discuté tous les deux. Il n'y a pas de mauvais sang. Il n'est plus nécessaire d'en parler, le chapitre est clos. »

Marko somme Verstappen de voir le drapeau à damier

Déjà contraint à l’abandon à deux reprises cette saison, Max Verstappen est dans l’œil du cyclone depuis le début de la saison à cause d’un nombre trop important d’incidents en piste dont ses attaques presque kamikazes sur Lewis Hamilton à Bahreïn et Sebastian Vettel en Chine qui lui ont coûté de gros points. Si Helmut Marko tire la sonnette d’alarme au sujet du Néerlandais, il veut surtout le voir finir les courses et amener des points à l’écurie, actuellement troisième du classement mais à 59 points de Ferrari. « Max le sait désormais, lorsque le prochain incident surviendra, il sera automatiquement blâmé, que ça vienne de lui ou non, car il a été impliqué dans de nombreux accrochages dernièrement, assure le conseiller spécial de Red Bull. Nous avons également besoin de points. La prochaine fois, il devra davantage penser à ce qu'il fait, et en cas d'urgence, il vaut mieux lâcher le morceau. Il n'a pas besoin de de ralentir ou de changer son approche, juste d'amener la voiture sur la ligne d'arrivée, c'est la tâche prioritaire pour le moment. Max est suffisamment confiant pour le faire. Ça ne changera pas ses succès futurs. »

Pas de souci relationnel entre Ricciardo et Verstappen

Mais s’il y a quelque chose qu’Helmut Marko veut absolument désamorcer, ce sont les éventuelles rumeurs sur la mésentente entre les deux pilotes de l’écurie Red Bull Racing. Une relation orageuse entre deux membres de la même écurie a déjà fait des étincelles par le passé, notamment chez Red Bull Racing entre Sebastian Vettel et Mark Webber, et l’écurie autrichienne ne veut plus être dans le même cas de figure à l’avenir. « Ricciardo et Verstappen s'entendent très bien. Ce n'était pas le cas pour Vettel et Webber, ni pour Senna et Prost, ni pour Hamilton et Rosberg, rappelle Helmut Marko qui avance également une raison technique à l’accrochage vu dans la capitale de l’Azerbaïdjan. À Bakou, nous avons amené les pneus trop tard dans la bonne fenêtre de température, l'arrêt anticipé n'a pas fonctionné, c'est pour ça que les émotions sont montées. Ricciardo a freiné trop tard, mais Verstappen aurait pu empêcher l'accident en l'évitant. » Des vœux qui pourraient n’être que pieux en fin de compte, mais ce n’est que dimanche à l’issue du Grand Prix d’Espagne que la vérité éclatera.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU