Mercedes : Ocon lâché par Renault, ça ne plait visiblement pas à Wolff

Mercedes : Ocon lâché par Renault, ça ne plait visiblement pas à Wolff©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 15 septembre 2018 à 10h25

Face au risque de voir Esteban Ocon sans volant en 2019 après avoir vu Renault lui préférer Daniel Ricciardo, Toto Wolff est sorti de ses gonds à l'encontre de l'écurie française.

Avec l'ensemble des mouvements qui ont agité le paddock ces dernières semaines, les baquets disponibles pour la saison 2019 de F1 se font de plus en plus rares. Une situation qui pourrait mettre certains pilotes sur le carreau malgré le talent indéniable de certains dont Esteban Ocon. Alors que son baquet chez Force India est très menacé par l'arrivée prochaine de Lance Stroll dans la foulée du rachat de l'écurie de Silverstone par un consortium mené par son père, la place chez Renault qui lui était promise a finalement été prise par Daniel Ricciardo. Un retournement de situation qui a littéralement mis hors de lui Toto Wolff, patron de Mercedes et manager du pilote français, qui a mis en avant « la politique, les agendas cachés et les mensonges » qui entourent le cas du champion GP3 2016 et, surtout, la signature du pilote australien en faveur de la marque au losange.

Wolff fustige Renault... et McLaren


Sans jamais citer le nom d'une écurie rivale, le patron des Flèches d'Argent met en avant l'incapacité d'au moins une autre écurie de tenir sa parole. « En juillet, Esteban Ocon avait deux offres avec contrats sur la table et la question n'était que de choisir laquelle des deux propositions était la bonne. Mais il a fini par ne plus avoir la moindre proposition car les gens n'ont tout simplement pas les couilles pour s'en tenir à ce qu'ils ont dit, a fulminé Toto Wolff au micro de Sky Sports qui évoque ainsi Renault mais également McLaren. Mais il n'y a pas de problème, nous devons trouver une solution avec Esteban. C'est un garçon solide, il est déjà passé par des moments difficiles dans sa carrière et nous allons également trouver une solution à celle-là. » A l'occasion de cet entretien, le patron de Mercedes a tenu à confirmer son soutien indéfectible à Esteban Ocon alors que la marque allemande va mettre un terme à son engagement aux côtés d'une autre de ses jeunes pousses, Pascal Wehrlein. « Ça n'arrivera pas même dans un million d'années car, un jour, il sera dans une Mercedes et sera en lice pour gagner des courses et des championnats en montrant à tous les autres qu'ils ont fait une erreur », a glissé Toto Wolff au sujet du pilote tricolore. Pas de quoi faciliter sa recherche de baquet pour 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.