Mercedes : Nouveau look, nouveau moteur, mêmes ambitions pour la W10

Mercedes : Nouveau look, nouveau moteur, mêmes ambitions pour la W10©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 13 février 2019 à 13h00

A l'occasion d'un premier roulage à Silverstone, Mercedes a levé le voile sur sa monoplace 2019, la W10, et confirmé qu'elle bénéficiera d'un moteur largement revu et corrigé.

Mercedes n'est pas décidée à se reposer sur ses lauriers. Championne du monde lors des cinq dernières saisons, l'écurie allemande a dévoilé sa nouvelle monoplace, la W10, et dévoilé quelques détails inattendus sur sa conception. Confiée à Valtteri Bottas pour ses premiers tours de roue ce mercredi à Silverstone, cette monoplace 2019 étonne d'abord par sa livrée. Si le vert du partenaire principal, le pétrolier malaisien Petronas, est toujours présent sur les flancs, la nouvelle Flèche d'Argent présente sur son capot moteur au dégradé tirant de l'argent vers le noir avec comme motif l'étoile symbole de la marque Mercedes. Un détail qui permet de mieux distinguer le numéro de course de chacun des pilotes (44 pour Lewis Hamilton et 77 pour Valtteri Bottas).


La W10, très lointaine héritière de la W09

Face à un règlement technique qui a été largement modifié par rapport à l'an passé, Mercedes n'a pas été en mesure de faire totalement dériver sa nouvelle monoplace de sa devancière, la W09, même si la W10 conserve la même architecture et, surtout, le même empattement. « Les changements de réglementation sont autant une opportunité qu'une menace, assure James Allison, directeur technique de Mercedes dans un communiqué. Ils sont une opportunité car tout ce que vous pouviez croire concernant vos besoins est rapidement balayé et, si vous parvenez à bien les comprendre, vous pouvez faire mieux que toutes les autres écuries qui essayent de faire la même chose. Ils sont également une menace car si vous n'êtes pas suffisamment malin ou si vous ne trouvez pas un moyen d'en tirer le maximum, il est certain que vous allez souffrir durant la saison à venir. » En plus de s'adapter au nouveau cadre réglementaire (aileron avant simplifié et élargi, écopes de freins avant simplifiés tout comme les dérives latérales, aileron arrière élargi et placé plus haut), Mercedes a essayé d'éviter de tomber à nouveau dans les pièges du développement de ses précédentes monoplaces. « Nous ne sommes pas aussi performants que nos adversaires pour préserver la performance des pneus arrières, se lamente James Allison concernant la monoplace 2018. Nous avons beaucoup travaillé sur les suspensions et les caractéristiques aérodynamiques pour produire une monoplace qui sera plus douce avec ses pneus afin, nous l'espérons, d'être compétitifs dans toutes les phases de la course et sur chaque circuit présent au calendrier. »


Mercedes a revu son moteur de fond en comble

La surprise réservée par Mercedes concernant sa nouvelle monoplace tient au moteur. Souvent dominée par Ferrari dans ce domaine en 2018, la marque allemande a décidé de prendre le taureau par les cornes et l'usine située à Brixworth a développé un moteur annoncé comme « tout nouveau ». L'objectif de ce changement est affirmé par Mercedes : avoir un moteur plus économe en carburant, moins demandeur en termes de refroidissement pour éviter d'embarquer la quantité maximale d'essence autorisée et avoir une aérodynamique moins impactée par les besoins du moteur. L'image des larges ouïes de refroidissement vues l'an passé pourrait être du passé cette saison. « Si vous avez un moteur et une aérodynamique efficients et que vous êtes prêts à faire du 'lift and coast' (le fait de lever le pied de l'accélérateur en ligne droite avant de freiner pour économiser du carburant, ndlr), alors il vous sera possible de débuter la course avec moins de 110kg embarqués, assure Andy Cowell, directeur de la branche moteurs de haute performance chez Mercedes. A chaque fois que vous économisez cinq kilogrammes, c'est un gain d'environ deux dixièmes de seconde au tour, donc débuter une course en étant un peu plus léger procure un gain évident. Il y a toujours un avantage à prendre en mettant au point une monoplace efficiente tant sur le plan du moteur que de l'aérodynamique, et à piloter de manière intelligente pour être certain d'avoir un bon rythme dès le début et tout au long de la course. » Face à une écurie Ferrari qui aura les dents plus longues que jamais en 2019 et à l'incertitude liée au passage de Red Bull Racing dans le giron de Honda, Mercedes ne relâche absolument pas ses efforts et restera la menace tant attendue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.