Mercedes : La F1 bientôt au passé pour Lewis Hamilton et remplacée par la Formule E

Mercedes : La F1 bientôt au passé pour Lewis Hamilton et remplacée par la Formule E©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 07 avril 2019 à 18h45

Alors que des pilotes comme Sebastian Vettel ou Daniel Ricciardo n'ont pas caché leurs doutes concernant l'après-2020 en F1, Lewis Hamilton leur a emboîté le pas et s'est montré incertain concernant son avenir.

L'après-2020 est au cœur des préoccupations dans le paddock de la Formule 1. Alors que, en marge du Grand Prix de Bahreïn, Sebastian Vettel n'a pas voulu se projeter plus loin que l'issue de son contrat avec Ferrari et que, l'an passé, Daniel Ricciardo avait clairement indiqué ne pas vouloir un contrat l'engageant au-delà de 2020, c'est au tour de Lewis Hamilton de prendre la même position. En marge d'un événement organisé à Silverstone célébrant les 125 ans d'implication de Mercedes-Benz dans le sport automobile, le champion du monde en titre a confié ses doutes quant à son avenir en F1. « C'est quelque chose à laquelle je réfléchis. Jusqu'à présent j'ai toujours vécu pour la Formule 1, assure le Britannique dans un entretien accordé au tabloïd The Sun. Je suis engagé dans des compétitions automobiles depuis que j'ai huit ans, je vais avoir un syndrome d'abstinence massif quand je serai loin de la F1, comme tous les pilotes lorsqu'ils arrêtent de courir. Je suis convaincu que je vais continuer à aimer les voitures et, pour le moment, mon objectif est de rester en F1 donc, aussi longtemps que je reste concentré et prêt physiquement, je vais continuer de piloter le mieux que je peux. »


Hamilton prêt à d'autres expériences, dont la Formule E



Mais, il l'assure, Lewis Hamilton ne se voit pas loin d'une voiture de course une fois sa carrière en Formule 1 achevée. « Il y a d'autres choses à faire. Je suppose qu'il y a d'autres catégories dans lesquelles je pourrais m'engager, ajoute le Britannique en prenant deux de ses ainés comme exemples. Fernando Alonso court en Indycar et vous voyez que Kimi Räikkönen continue de repousser ses limites. » Mais la discipline qui pourrait redonner l'envie de courir à Lewis Hamilton serait... la Formule E. Alors que Mercedes va faire son entrée dans le championnat la saison prochaine, le pilote de l'écurie allemande en F1 se voit bien rejoindre son compatriote Gary Paffett au sein de la future structure de la marque à l'étoile. « J'ai grandi à la même époque que Gary. Il est un peu plus âgé que moi et participe à la Formule E, un championnat qui va être de plus en plus l'avenir du sport automobile. Alors qui sait, assure Lewis Hamilton. Peut-être que je pourrai utiliser mes compétences mais à mesure que vous vieillissez, il est de plus en plus difficile de trouver la motivation pour rester concentré et trouver quelque chose que vous aimez. » Un message qui devrait être bien entendu par les décideurs de la F1 alors que les discussions pour l'après-2020 continuent.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.