McLaren : Confiance maintenue en l'écurie pour Fernando Alonso

McLaren : Confiance maintenue en l'écurie pour Fernando Alonso©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 19 novembre 2018 à 23h47

Si sa carrière en F1 avec McLaren va prendre fin à l'issue du Grand Prix d'Abu Dhabi, Fernando Alonso n'a pas caché sa confiance en l'écurie britannique pour rebondir après une saison 2018 compliquée.

A Abu Dhabi, Fernando Alonso va tourner une page de sa carrière. Arrivé en F1 chez Minardi en 2001 avant de se révéler chez Renault avec deux titres mondiaux en 2005 et 2006, le pilote asturien va disputer ce dimanche, sauf retournement de situation, le dernier Grand Prix de sa carrière. Il va laisser derrière lui une écurie McLaren en difficulté et qui va changer de duo de pilotes, Carlos Sainz Jr venant remplacer son compatriote et mentor quand Lando Norris va remplacer Stoffel Vandoorne, qui a trouvé refuge en Formule E dans le giron de Mercedes. Mais, malgré tout, Fernando Alonso va rester attaché à l'écurie de Woking, pour laquelle il va prendre part aux 500 Miles d'Indianapolis l'an prochain et assure que 2019 sera une année bien différente. « Je suis convaincu que la monoplace sera plus compétitive la saison prochaine, a assuré le natif d'Oviedo dans un entretien accordé au site officiel de la F1 en marge du Grand Prix du Brésil. A partir du mois de juillet, nous avons testé des pièces expérimentales en vue de 2019. J'ai l'impression qu'il y a beaucoup d'optimisme au sein de l'écurie quant à la direction prise pour la voiture au cours des deux derniers mois. Nous avons compris quels étaient nos problèmes. »

Alonso : « L'écurie sera dans une bien meilleure position »


Autant en 2017, McLaren pouvait se targuer d'avoir un châssis de qualité couplé à un moteur Honda en manque criant de performance et de fiabilité qu'en 2018, la donne a changé. Si le moteur Renault a apporté un surplus de performance et pouvait donner confiance aux pilotes, McLaren a totalement manqué le coche au niveau du châssis, mal né et qui n'a jamais pu être totalement revu et corrigé. Des manques que Fernando Alonso ne cache plus mais ce dernier assure que la leçon a été retenue. « Nous sommes conscients que, l'an passé, la voiture était très compétitive du point de vue du châssis. Nous le savons, nous avons les données GPS pour comparer, les vitesses en courbe, assure l'Asturien. Nous avons perdu un peu de cette compétitivité cette année, nous avons compris pourquoi. Je pense que pour la saison prochaine, l'écurie sera dans une bien meilleure position et je suis heureux pour eux. »

Alonso : « Je suis compétitif et rapide »


Au fil de cet entretien, Fernando Alonso s'est également plié à l'exercice périlleux du bilan et, fidèle à lui-même, l'Espagnol n'a pas tari d'éloges sur ses performances par rapport à son coéquipier. « Cette saison a été de loin ma meilleure en termes de batailles en qualifications, se ravit le natif d'Oviedo. Je pense que c'est 19-0 désormais contre Stoffel Vandoorne. C'est quelque chose que je n'ai jamais réalisé dans ma carrière donc je sens que je suis compétitif et rapide. » Mais, après un « one shot » à Indianapolis en 2017, Fernando Alonso a fait le choix d'allier programme complet en F1 avec McLaren et en endurance avec Toyota, sans oublier des essais avec l'écurie Andretti Autosport en IndyCar. Une ouverture à d'autres disciplines qui, pour l'Espagnol, l'ont fait évoluer en tant que pilote. « Il est probable que mes essais en IndyCar et mon programme en championnat du monde d'endurance cette année ont fait de moi un meilleur pilote ou un pilote plus complet, assure l'Espagnol. Je comprends mieux le comportement de la voiture, les techniques de pilotage, d'autres manières de sauver de l'énergie ou les pneus. Cela me donne une vision plus large du sport automobile donc, quand je saute dans une F1, j'ai une opinion différente, même si cela n'est pas pleinement utile en F1. » Un savoir qu'il va désormais mettre à profit en vue d'une victoire à Indianapolis ainsi que la lutte pour le titre mondial en endurance avec Toyota.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.