Le nouveau " halo " provoque des débats enflammés

Le nouveau " halo " provoque des débats enflammés©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le mardi 27 février 2018 à 15h31

Les écuries de Formule 1 préparent activement la nouvelle saison. Elle va débuter par le Grand Prix d'Australie le 25 mars. En attendant, le halo protecteur a fait son apparition sur les monoplaces et la polémique l'accompagne.

La nouvelle saison de Formule approche à grand pas. Les écuries ont présenté les nouvelles monoplaces. Le halo fait bel et bien son apparition. Cette nouvelle pièce a été ajoutée pour protéger la tête des pilotes. De nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer son introduction Esthétiquement, ce n'est pas au goût de Toto Wolf par exemple. Le directeur exécutif de Mercedes le couperait « s'il avait une tronçonneuse ». De son côté, Fernando Alonso (McLaren) a estimé que « le débat ne devrait même pas avoir lieu car il s'agit d'un dispositif de sécurité ». Les pilotes Renault ont eux aussi réagi. L'Allemand Nico Hulkenberg n'est pas fan du halo : « Je ne pense pas que ce soit si nécessaire que cela en Formule 1, mais je ne fais pas les règles. C'est une décision qui a été prise de toute façon donc nous piloterons avec ». Son équipier espagnol Carlos Sainz Junior est au contrait plutôt séduit et rassuré : « L'aspect visuel n'est pas terrible selon moi, mais c'est quelque-chose que nous devons avoir en Formule 1. Le FIA (fédération internationale) a décidé qu'il était temps de l'avoir. Nous devons tous nous adapter et arrêter de critiquer.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU