Grand Prix de France : Le retour au Castellet n'est vraiment pas du goût de Lewis Hamilton

Grand Prix de France : Le retour au Castellet n'est vraiment pas du goût de Lewis Hamilton©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 28 décembre 2017 à 09h50

Si le retour du Grand Prix de France lui fait plaisir, le fait que ce soit au Castellet n'enchante pas Lewis Hamilton.

La saison 2018 du championnat du monde de Formule 1 va voir le Grand Prix de France revenir au calendrier pour la première fois depuis la victoire de Felipe Massa sur Ferrari en 2008. Une course qui s'était déroulée sur le circuit de Nevers-Magny-Cours mais ce retour en grande pompe aura lieu sur le Circuit Paul-Ricard du Castellet le week-end du 24 juin prochain. Un changement de tracé qui n'a pas l'air de plaire à Lewis Hamilton. « Honnêtement, je ne l'aime pas, juste pour être franc avec vous. J'aimais quand nous avions le Grand Prix à Magny-Cours, a déclaré le champion du monde dans un entretien accordé à Canal+ en marge du gala de la FIA. Le circuit du Castellet est situé dans bel endroit, mais la piste, quand je dis que je ne l'aime pas, c'est qu'elle n'est pas aussi bonne que Magny-Cours. » Hamilton satisfait du retour du Grand Prix de France Et c'est en connaissance de cause que Lewis Hamilton s'exprime car il a pu rouler par le passé sur le Paul-Ricard mais il s'attend tout de même à un week-end intéressant et espère avoir tort quant à son jugement sur le tracé emprunté en juin par les monoplaces. « Je suis sûr que ça va être un week-end extraordinaire, tempère le champion du monde. Quand j'ai fait des tests là-bas, il n'y avait personne. La dernière fois que j'y ai roulé en compétition, c'était en GP2. Mais peut-être, qui sait, que nous allons y avoir la meilleure course de la saison. » Si le choix du circuit n'est pas à son goût, Lewis Hamilton ne cache pas sa satisfaction de voir l'Hexagone retrouver toute sa place dans le championnat du monde de F1 : « Je pense que le plus important est que nous ayons un Grand Prix qui revient en France parce que c'est une partie importante de l'Europe, de la tournée européenne. » Hamilton aimerait courir au Mans... mais pas les 24 Heures ! Si de nombreux circuits ont accueilli le Grand Prix de France depuis sa première édition en 1950, Le Mans n'a eu cet honneur qu'une seule fois, c'était en 1967 pour une victoire de Jack Brabham. Et c'est quelque chose que Lewis Hamilton regrette. « La France a tellement de très beaux circuits, Le Mans par exemple. Et pour je ne sais quelle raison nous n'avons pas le Grand Prix de France sur le plus beau circuit, s'étonne le pilote Mercedes. Ça, je ne le comprends pas. Je suis un pilote et je suis honnête avec vous, je ne vais pas tourner autour du pot. » La seule possibilité pour le quadruple champion du monde de F1 de goûter à la piste sarthoise serait une participation aux 24 Heures du Mans, mais il semble bien que ce ne soit pas au programme : « Aucune chance ! Je ne prévois pas de piloter après la Formule 1. » Une opinion que, visiblement, Fernando Alonso ne partage pas.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU