GP du Mexique (Qualifications) : Verstappen privé de la pole position par un diabolique Ricciardo !

GP du Mexique (Qualifications) : Verstappen privé de la pole position par un diabolique Ricciardo !©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 27 octobre 2018 à 21h17

Pour 26 millièmes de seconde, la pole position a échappé à Max Verstappen. Le Néerlandais a été battu au bout du suspense par son coéquipier chez Red Bull Racing Daniel Ricciardo.

C'était presque écrit. Dominateur à l'occasion des trois séances d'essais libres disputées ce vendredi et ce samedi, Max Verstappen était destiné à signer la pole position du Grand Prix du Mexique et, à 21 ans et 27 jours, il devait effacer Sebastian Vettel des tablettes comme plus jeune auteur d'une pole position en Formule 1. Mais c'était sans compter sur ce diable de Daniel Ricciardo. Vainqueur à Shanghai et à Monaco, l'Australien a réalisé un tour quasiment parfait pour aller chercher un tour en 1'14''759, ayant calmé ses ardeurs dans le premier secteur pour tirer parfaitement parti des forces de sa monoplace dans les deux secteurs plus sinueux. Il ne devance son coéquipier que de 26 millièmes de seconde et le prive d'un record qui lui tenait les bras. A 21 ans et 27 jours, il tenait une opportunité en or de battre le record de précocité tenu par Sebastian Vettel, poleman en Italie avec Toro Rosso à 21 ans et 72 jours.

Hamilton prêt à gérer pour aller chercher le titre face à Vettel ?


Derrière les deux pilotes Red Bull Racing, tant Lewis Hamilton que Sebastian Vettel doivent se contenter que des miettes. Le Britannique aura pour seule satisfaction d'avoir devancé l'Allemand de 76 millièmes pour la troisième place. Le pilote Ferrari, s'il veut encore croire au titre, devra faire aucune erreur dans le premier tour et être suffisamment offensif pour aller chercher au premier virage Daniel Ricciardo et Max Verstappen. Le pilote Mercedes, lui, aura une certaine latitude pour gérer sa course avec une septième place suffisante pour sceller le sort du championnat à deux courses de la fin. Mais, en vue de la course de ce dimanche, l'essentiel était sans doute ailleurs car l'ensemble des cadors a su éviter la gomme hypertendre, performante mais très fragile, en Q2 et pourront donc ne pas l'utiliser durant le Grand Prix. Tant Lewis Hamilton que Sebastian Vettel seront suivis par leurs coéquipiers, Valtteri Bottas et Kimi Räikkönen occupant la troisième ligne quand le quatrième rang sera 100% Renault et le cinquième sera l'apanage des Sauber.

Mexico, terre de malédiction pour Haas et Grosjean


En vue du départ, la meilleure place est souvent la 11eme et, ce dimanche, elle appartiendra à Esteban Ocon qui a encore une fois dominé son coéquipier Sergio Pérez dans l'exercice du tour rapide. Le Français a collé trois dixièmes au Mexicain devant son public et a vu Fernando Alonso se glisser entre les deux Force India à la surprise générale. Pénalisé et déjà condamné à la dernière position, Pierre Gasly s'est rassuré en Q1 avant de faire de la promenade en Q2 tout en regardant son coéquipier Brendon Hartley prendre la 14eme position. Mais, côté Français, s'il y a bien un pilote qui fait la grimace, c'est bien Romain Grosjean. Comme lors des deux dernières saisons, Haas est en manque cruel de performance à Mexico avec son altitude, d'où une élimination sans gloire en Q1 pour Romain Grosjean, qui partira 19eme après sa pénalité liée au Grand Prix des Etats-Unis, et Kevin Magnussen, qui a battu de peu les deux Williams de Lance Stroll et Sergey Sirotkin, abonnées au fond de grille. Avec plus d'un kilomètre entre le départ et le premier freinage, l'Autodromo Hermanos Rodriguez promet du spectacle ce dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.