GP du Canada : Vettel cède la victoire à Hamilton sur pénalité

GP du Canada : Vettel cède la victoire à Hamilton sur pénalité©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le dimanche 09 juin 2019 à 21h43

Ferrari n'a toujours pas remporté la moindre victoire depuis le début de la saison. Même si Sebastian Vettel a terminé premier, il a laissé la plus haute marche du podium à Lewis Hamilton à cause d'une pénalité de 5 secondes. Charles Leclerc complète le podium.

Le Grand Prix du Canada s'est joué entre les virages 4 et 5 pendant le 47eme tour. A ce moment de la course, il n'y a pourtant pas eu de dépassements, ni d'accident. Sebastian Vettel occupe toujours la tête de la course et Lewis Hamilton se trouve dans son sillage. L'Allemand n'a abandonné sa place de leader qu'entre le 26eme tour et le 33eme tour. Passé aux stands, le poleman du jour avait alors laissé le Britannique puis Charles Leclerc prendre les relais avant de récupérer son bien. Solide, le pilote de 31 ans se dirige alors vers un succès, son premier cette saison. Sauf que dans ce 47eme tour, il est en survirage dans le 5eme virage du Circuit Gilles-Villeneuve et coupe dans l'herbe avant de reprendre la piste de justesse en coupant la route de son dauphin. La manœuvre est limite mais justifiée. Le pilote Ferrari n'avait pas d'autres options que de tasser le champion du monde vers l'extérieur. Aucun contact n'a lieu mais les commissaires de course enquêtent sur l'événement. Au 57eme tour, la sentence tombe. Vettel écope de cinq secondes de pénalité pour retour dangereux sur la piste. Une nouvelle course débute alors. L'Allemand ne doit plus affronter des adversaires mais se retrouve en compétition avec le chronomètre. Son avance sur son dauphin tourne autour de deux secondes. Il doit alors gagner trois secondes en treize tours pour s'assurer d'une victoire logique. Il n'y arrive pas. Lewis Hamilton se contente de rester dans le sillage du leader pour assurer la victoire.


Charles Leclerc manque la deuxième place pour 1''038

Pire, Vettel a failli être relégué sur la troisième marche du podium. Dans les derniers tours, Charles Leclerc a tenté de profiter de la sanction de son coéquipier pour réduire son retard à moins de cinq secondes. Pour 1''038, le Monégasque a échoué à réaliser son meilleur résultat en course. Valtteri Bottas, en réalisant le meilleur tour en course dans les derniers tours après un arrêt tardif pour chausser des gommes tendres est remonté au classement pour terminer au pied du podium. Max Verstappen a réalisé la meilleure opération du jour après une séance de qualifications qui l'avait obligé à partir en 11eme position. Le Néerlandais a terminé cinquième en ayant retardé son arrêt aux stands le plus tard possible après être parti avec les gommes dures. Cette stratégie lui a notamment permis de repasser devant les Renault dans le dernier tiers de la course.


Un premier virage qui coûte cher à Grosjean pour son 150eme Grand Prix



Du côté des Français, Pierre Gasly est le seul à terminer dans les points. Malgré sa bonnes qualification de la veille, le pilote Red Bull Racing n'a pas réussi à préserver sa cinquième place sur la grille de départ et a terminé 8eme derrière les Renault de Daniel Ricciardo et Nico Hulkenberg et juste devant le local de l'étape, Lance Stroll. Pour Romain Grosjean, dès le premier virage, la course a été délicate. Gêné par l'accrochage entre Antonio Giovinazzi et Alex Albon, le pilote Haas a dû couper le virage et perdu cinq places. Le Français a finalement réussi à remonter jusqu'à la 14eme place bien loin des points qu'ils auraient pu espérer remporter pour son 150eme Grand Prix. Une course qui n'a pas été facile pour l'écurie Haas, avec Kevin Magnussen qui a vivement été remis à sa place par son patron Günther Steiner à la suite de plaintes répétées quant au niveau de performance de sa monoplace, qui a été réparée in extremis par ses mécaniciens après sa sortie de piste lors des qualifications. Une course qui a été animée partout dans le peloton !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.