GP des Etats-Unis (Qualifications) : La pole position pour Lewis Hamilton devant Sebastian Vettel

GP des Etats-Unis (Qualifications) : La pole position pour Lewis Hamilton devant Sebastian Vettel©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 21 octobre 2018 à 00h04

Face à la menace Ferrari et le duo Sebastian Vettel-Kimi Räikkönen, Lewis Hamilton a dû se démener pour signer la pole position du Grand Prix des Etats-Unis de F1. L'Allemand pourra, lui, regretter sa pénalité de trois places.

Le rythme montré par Ferrari lors de la troisième séance d'essais libres n'était pas feint. Les monoplaces de Maranello étaient candidates à la pole position sur le Circuit des Amériques mais Lewis Hamilton a montré de quoi il était fait. Dans une dernière tentative anticipée à cause d'une menace de pluie, Kimi Räikkönen a d'abord signé un très bon tour mais, pour 70 millièmes de seconde, le Britannique a signé une troisième pole position consécutive à Austin. Sebastian Vettel, qui sera pénalisé de trois places sur la grille de départ, a tout donné pour battre son rival pour le titre mais il a échoué pour 61 millièmes, ce qui l'a fait jurer dans une communication radio avec son stand. L'Allemand s'élancera donc cinquième et laisse son coéquipier aller lutter avec les Mercedes. Daniel Ricciardo a fait ce qu'il a pu mais le potentiel de sa Red Bull Racing est limité et s'élancera aux côtés de son ancien coéquipier. Présent pour la 11eme fois de suite en Q1, Romain Grosjean n'a pas brillé et s'élancera de la huitième position derrière Esteban Ocon, qui continue de faire au mieux pour convaincre qu'il a sa place sur la grille en 2019, et Nico Hulkenberg. Charles Leclerc et Sergio Pérez concluent ce Top 10.

Attention à Räikkönen au départ !


Comme le veut le règlement, le train de pneumatiques utilisé en Q2 devra être chaussé au départ, ce qui a donné lieu à une petite bataille entre Mercedes et Ferrari. Lewis Hamilton, Valtteri Bottas et Sebastian Vettel ont, en effet, décidé de prendre le départ en gommes supertendres quand Kimi Räikkönen a choisi une stratégie agressive avec des gommes ultratendres et avec sa deuxième place sur la grille, le Finlandais aura un coup à jouer. Le seul hic dans tout cela tient aux pneus de Lewis Hamilton qui, pour signer son meilleur temps lors de ce deuxième segment, a dû faire deux tours de plus et aura des gommes d'autant plus usées que ses rivaux pour le premier relais de course. Un problème que Carlos Sainz Jr n'aura pas à vivre avant le Grand Prix ce dimanche car, pour deux millièmes de seconde, l'Espagnol a été devancé par son coéquipier Nico Hulkenberg et s'élancera de la 11eme position, devant Kevin Magnussen et Max Verstappen.

Verstappen trahi par ses suspensions


Une séance de qualifications qui a tourné au cauchemar pour le Néerlandais. Ce dernier, suite à une sortie de virage trop large, a brisé un bras de suspension sur un vibreur et a été contraint de mettre un terme prématuré à sa séance de qualifications. Le pilote Red Bull Racing s'élancera donc de la 13eme position, aidé par les pénalités moteur subies par Pierre Gasly et Brendon Hartley, qui s'élanceront de la dernière ligne avec leurs Toro Rosso. Le Français et l'Australien seront accompagnés en fond de grille par les deux McLaren de Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne, toujours en manque criant de performance sur un tour rapide, tout comme les deux Williams de Sergey Sirotkin et Lance Stroll quand Marcus Ericsson n'a pas trouvé la solution avec sa Sauber, contrairement à son coéquipier Charles Leclerc. Un fond de grille qui promet des étincelles ce dimanche sur le Circuit des Amériques, à Austin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.