GP des Etats-Unis : La F1 a fait vibrer Hollywood Boulevard !

GP des Etats-Unis : La F1 a fait vibrer Hollywood Boulevard !©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le jeudi 31 octobre 2019 à 08h01

A deux jours des premiers essais du Grand Prix des Etats-Unis, la Formule 1 a fait le show ce mardi sur Hollywood Boulevard, à Los Angeles.

Quand la Formule 1 débarque aux Etats-Unis, elle ne fait pas les choses à moitié. Pour faire la promotion de l'édition 2019 du seul Grand Prix organisé dans le pays, qui aura lieu ce week-end sur le Circuit des Amériques d'Austin (Texas), le détenteur des droits commerciaux de la discipline, le groupe américain Liberty Media, a réquisitionné le mythique Hollywood Boulevard, l'avenue où les stars sont immortalisées avec des étoiles sur le « Walk of Fame » pour un organiser un « F1 Festival ». Devant une foule venue en nombre malgré les importants feux de forêt qui touchent la Californie, et pour le plus grand plaisir des fans ayant fait le déplacement, les pilotes ont effectué des démonstrations au volant de monoplaces de la saison 2017.





Alors que Brian Tyler, qui a composé l'hymne officiel de la F1 utilisé depuis deux saisons, a accompagné ces différentes démonstrations avec son orchestre, Daniel Ricciardo (Renault), Alexander Albon, Max Verstappen (Red Bull Racing) ou encore Valtteri Bottas (Mercedes) n'ont pas hésité à faire vrombir les moteurs au cœur même de Los Angeles jusqu'à la tombée de la nuit. Une fête au plus près des fans sur une avenue mythique qui s'est terminée avec rien de moins qu'un concours de donuts, c'est-à-dire faire pivoter la monoplace à 360 degrés en faisant crisser les pneus sur l'asphalte jusqu'à produire de la fumée qui a été remportée par Valtteri Bottas. Après cette récréation, les pilotes vont désormais se concentrer sur le Grand Prix des Etats-Unis, qui pourrait sacrer Lewis Hamilton champion du monde pour la sixième fois. Un festival du même acabit est déjà prévu en marge du Grand Prix du Brésil et sera un hommage vibrant à la légende Ayrton Senna, 25 ans après son décès à Imola.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.