GP de Singapour (Essais libres 3) : Net avantage avant les qualifications pour Ferrari et Sebastian Vettel

GP de Singapour (Essais libres 3) : Net avantage avant les qualifications pour Ferrari et Sebastian Vettel©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 15 septembre 2018 à 13h10

Après une première journée aux écarts réduits, Ferrari a haussé le ton à l'occasion de la dernière séance d'essais libres avec Sebastian Vettel loin devant la meute.

En difficulté ce vendredi après avoir manqué l'essentiel de la deuxième séance d'essais libres, Sebastian Vettel n'a rien perdu en confiance. L'Allemand, au volant d'une SF71-H diabolique d'efficacité sur le circuit de Marina Bay, a signé le meilleur temps du week-end à Singapour avec un meilleur temps en 1'38''054. Un tour de haute volée qui relègue Kimi Räikkönen à plus de trois dixièmes de seconde mais, pour Mercedes, l'addition est encore plus salée. Comme souvent ces dernières années, les Flèches d'Argent sont en difficulté sur le tracé exigeant de la ville-état avec Lewis Hamilton et Valtteri Bottas qui se tiennent en 45 millièmes... mais à une demi-seconde de Sebastian Vettel. De quoi mettre sous pression les deux pilotes des Flèches d'Argent avant la séance de qualifications.

Les Français aux avant-postes, Red Bull Racing loin du compte


Ambitionnant la première ligne avant le week-end, les pilotes Red Bull Racing vont avoir fort à faire lors des qualifications pour y arriver. Tant Daniel Ricciardo que Max Verstappen ont concédé plus d'une seconde aux Ferrari, le Néerlandais pestant très souvent contre le comportement de sa monoplace et, surtout, du moteur Renault qui y est installé. Derrière les trois « top teams », le bleu-blanc-rouge est à l'honneur puisque Romain Grosjean et Esteban Ocon ont signe les septième et huitième temps de cette séance, le pilote Force India devançant son coéquipier d'un peu plus d'un dixième de seconde alors que Fernando Alonso conclut le Top 10. Pierre Gasly prend, pour sa part la 14eme place, deux positions devant Charles Leclerc au volant d'une Sauber en difficulté, comme le montre l'avant-dernière place de Marcus Ericsson, qui ne devance qu'un Lance Stroll qui ne trouve pas le bon rythme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.