GP de Grande-Bretagne (Essais libres 3) : Meilleur temps pour Charles Leclerc devant Sebastian Vettel

GP de Grande-Bretagne (Essais libres 3) : Meilleur temps pour Charles Leclerc devant Sebastian Vettel©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 13 juillet 2019 à 13h15

Après une première journée difficile, Ferrari a placé ses deux pilotes au sommet de la feuille des temps lors de la troisième séance d'essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne.

L'écurie Ferrari est prête pour les qualifications. La troisième et dernière séance d'essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne a, en effet, vu Charles Leclerc et Sebastian Vettel truster les deux premières places du classement avec le meilleur temps pour le Monégasque en 1'25''905, soit 26 millièmes de mieux que l'Allemand. Lewis Hamilton, dans un dernier effort, a signé le troisième temps à 49 millièmes de Charles Leclerc. Mais, comme souvent, Mercedes a sans doute caché son jeu et n'a pas utilisé la pleine capacité de sa monoplace, en gardant sous la semelle en vue des qualifications où les Flèches d'Argent feront office d'immenses favorites. Confirmant l'impression laissée vendredi, journée durant laquelle il avait signé le meilleur temps de la première séance, Pierre Gasly a fait mieux que Max Verstappen pour la quatrième place. Valtteri Bottas, pourtant le plus rapide de la journée de vendredi, doit se contenter du sixième temps à une demi-seconde. Une séance dont le début a été largement perturbé par l'irruption de la pluie.


Grosjean devant Magnussen avec la Haas du début de saison

Derrière le Top 6, Lando Norris confirme encore un peu plus le potentiel de la McLaren. Le Britannique signe le septième temps à huit dixièmes de Charles Leclerc et avec une marge confortable sur les Renault. Nico Hulkenberg devance d'un rien Daniel Ricciardo alors qu'Alexander Albon vient conclure le Top 10. Romain Grosjean, remis de ses émotions de vendredi, a signé le 14eme temps de cette séance mais devance son coéquipier Kevin Magnussen d'un peu moins de deux dixièmes. Le hic, c'est que le Français aborde ce week-end à Silverstone avec une Haas en version... Melbourne ! Le Danois, avec une monoplace disposant des dernières évolutions en date, ne parvient pas à devancer son coéquipier, signe que l'écurie américaine n'a pas forcément suivi la bonne route dans son développement depuis le début de la saison. La constante, au contraire, est de voir les deux Williams loin derrière tout le monde, à une seconde et demie des Racing Point avec George Russell devant Robert Kubica.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.