GP de Chine : Le 1000eme Grand Prix de l'histoire pour Hamilton !

GP de Chine : Le 1000eme Grand Prix de l'histoire pour Hamilton !©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 14 avril 2019 à 09h48

Auteur d'un excellent départ, Lewis Hamilton a ensuite fait cavalier seul pour remporter le Grand Prix de Chine, 1000eme course de l'histoire de la Formule 1, à Shanghaï en Chine. Le champion du monde a devancé son coéquipier Valtteri Bottas et Sebastian Vettel, à qui Ferrari a clairement fait comprendre qu'il était le leader de l'écurie au détriment de Charles Leclerc (5eme).




Déjà vainqueur du 900eme Grand Prix de l'histoire, à Bahreïn en 2014, Lewis Hamilton a une fois de plus lié son nom à la grande histoire de la Formule 1 ce dimanche, en remportant le 1000eme Grand Prix, en Chine. Le pilote Mercedes a réussi la course parfaite, en doublant son coéquipier Valtteri Bottas, auteur de la pole, dès le premier virage, puis en menant de bout en bout sans jamais trembler, effectuant deux arrêts aux stands au 22eme (pour chausser des pneus durs) et au 37eme tour (pour chausser des pneus tendres). Le quintuple champion du monde (34 ans) s'offre la 75eme victoire de sa carrière, et c'est même un troisième doublé d'affilée cette saison pour Mercedes (du jamais vu pour commencer la saison depuis 1992 et les Williams de Mansell et Patrese), puisque Valtteri Bottas, une fois digérée la déception d'avoir été doublé dès les premiers mètres, a géré sa course (deux arrêts pour lui aussi) pour terminer deuxième à six secondes et demie de son coéquipier.

Leclerc contraint de laisser passer Vettel

Si ce Grand Prix de Chine fut une promenade de santé pour Mercedes (ce qui n'était pas forcément gagné au vu des essais libres, où Lewis Hamilton était moins dans le rythme que Vettel et Bottas), il fut plus difficile pour Ferrari, notamment pour Charles Leclerc. Le Monégasque, qui avait pris l'avantage sur son coéquipier dans le premier virage pour prendre la troisième place, a en effet été prié de laisser passer l'Allemand après onze tours, car il était un tout petit peu plus rapide que lui. Leclerc s'est plié aux ordres mais le ton de sa voix à la radio laissait transparaitre son immense frustration. Surtout que Vettel ne s'est pas envolé devant lui, loin de là... Les doubles passages aux stands n'ont rien changé aux positions entre les deux hommes, même si Leclerc, qui a changé de pneus plus tardivement que les autres cadors, est resté deuxième pendant quelques tours, entre les deux Mercedes. Mais cette lutte entre les deux Ferrari a profité à Max Verstappen, qui s'est rapproché de Leclerc au fur et à mesure des tours, et a fini par lui passer devant une fois que le Monégasque a effectué son premier passage aux stands (23eme tour). Désormais c'est clair, Sebastian Vettel est le pilote n°1 de la Scuderia et Charles Leclerc devra s'en accommoder, avant d'espérer un jour prendre le pouvoir à son tour.

Gasly et Ricciardo retrouvent le sourire 

Si Max Verstappen a brillamment terminé au pied du podium, gagnant une place par rapport à sa position sur sa grille, son coéquipier chez Red Bull Pierre Gasly a lui aussi plutôt réussi son Grand Prix, puisqu'il a décroché sa meilleure place de la saison (6eme) et a en plus signé le meilleur tour en course en toute fin de Grand Prix, après avoir chaussé de nouveaux pneus. Il décroche donc un point de bonus au classement. Belle opération également pour Daniel Ricciardo, qui termine septième et décroche ses premiers points sous les couleurs de Renault. On ne peut pas en dire autant de son coéquipier Nico Hulkenberg, contraint à l'abandon au 17eme tour... Lando Norris (Mercedes) et Daniil Kvyat (Toro Rosso) ont également abandonné, en fin de Grand Prix, conséquence lointaine de leur accrochage du premier tour, où Carlos Sainz (14eme) a également été impliqué. C'est le pilote russe qui a été à l'origine de cet accident, le seul de la course, et qui a d'ailleurs écopé d'un « drive-through ». Grâce à sa victoire, Lewis Hamilton prend la tête du classement du championnat, avec six points d'avance sur Bottas, 29 sur Verstappen, 31 sur Vettel et 32 sur Leclerc. Romain Grosjean (Haas), onzième à quelques encablures du Top 10, est toujours bloqué à zéro point. Tout ce petit monde va désormais se retrouver à Bakou dans deux semaines pour le troisième Grand Prix d'Azerbaïdjan. Et pour un quatrième doublé Mercedes ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.