GP de Chine : L'accrochage Vettel-Verstappen vite oublié

GP de Chine : L'accrochage Vettel-Verstappen vite oublié©Media365

Matthieu Angosto, publié le dimanche 15 avril 2018 à 13h07

C'est dans le 43eme tour de course que l'incident a eu lieu. Alors qu'il occupait la troisième place, Sebastian Vettel (Ferrari) a vu fondre sur lui un Max Verstappen (Red Bull) très agressif, mais surtout plus rapide que lui grâce à ses pneus neufs.

Mais en abordant un virage en épingle, le Néerlandais de 20 ans a accroché l'arrière de la monoplace de l'Allemand, et envoyé les deux monoplaces en tête-à-queue. Juste derrière eux, Lewis Hamilton et Kimi Räikkönen n'avaient plus qu'à en profiter pour les dépasser. Verstappen avait réussi à remonter jusqu'à la quatrième place, avant qu'une pénalité de dix secondes ne le fasse glisser en cinquième position. De son côté, Vettel a terminé, quant à lui, huitième. A sa descente de voiture, le quadruple champion du monde est venu calmement s'expliquer avec son concurrent. « Franchement, je pensais qu'il allait me dépasser plus tôt, s'est étonné l'Allemand, dans des propos rapportés par L'Equipe. Je n'avais aucune intention de résister, on voyait très bien qu'ils étaient trop rapides, Daniel (Ricciardo) et lui, avec leurs pneus neufs. Il a commis une erreur, ça arrive avec ce vent dans la ligne droite ». Une simple erreur donc que le principal intéressé assume : « Je le voyais en difficulté avec les pneus, il a essayé de freiner tard et a un peu bloqué l'arrière. Mais c'est ma faute ». Déjà au cœur d'un accrochage, avec Lewis Hamilton, le weekend dernier lors du Grand Prix de Bahreïn, Max Verstappen estime, cependant, que son agressivité en course n'est pas excessive : « Cela ne se passe pas comme j'aimerais que ça se passe, mais je n'ai pas besoin de me calmer. Il faut que je revienne plus fort à la prochaine course ».

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU