GP d'Italie - Hamilton " C'était la folie ! "

GP d'Italie - Hamilton " C'était la folie ! "©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER : publié le samedi 07 septembre 2019 à 18h00

Alors que la fin de la séance de qualifications du Grand Prix d'Italie a été marquée par des monoplaces tellement lentes pour lancer leur dernière tentative qu'un seul pilote a pu déclencher le chronomètre, Toto Wolff s'est montré critique envers les pilotes alors que Lewis Hamilton et Charles Leclerc ont regretté cette situation ubuesque.

Une épouvantable farce ! C'est ce à quoi la fin de la séance de qualifications du Grand Prix d'Italie s'est résumée alors que la majorité des pilotes présents en Q3 ont tout fait pour éviter de donner une aspiration à leurs rivaux. Le résultat a été un tour de sortie des stands tellement tardif et tellement lent que personne, mis à part Carlos Sainz Jr, n'a pu s'élancer pour un tour chronométré en temps et en heure. A ce petit jeu, Charles Leclerc a hérité de la pole position et les commissaires de la FIA ont ouvert une enquête qui pourrait chambouler la grille de départ. A l'issue de cette séance de qualifications bizarre, Toto Wolff n'a pas mâché ses mots dans des propos recueillis par Sky Sports : « Ce n'était même pas digne d'une formule de promotion ! » Une situation que la direction de course, après le mauvais exemple donné par les pilotes de Formule 3, dont la moitié a été pénalisée après une séance de qualifications tronquée, a tenté d'éviter, en vain.


Leclerc : « Un gros bazar »

Auteur de la pole position, sa deuxième de suite après Spa-Francorchamps la semaine passée, Charles Leclerc n'a pas versé dans la satisfaction au sortir de sa monoplace. « Je suis heureux de la pole, mais il est dommage que ça ait été un gros bazar à la fin », a déclaré le Monégasque. Deuxième derrière le pilote Ferrari, à seulement 39 millièmes de seconde, Lewis Hamilton a regretté l'erreur de jugement qui a pu lui coûter la pole position. « Honnêtement, c'était un peu un anti-climax, on ne pouvait aller nulle part. C'était la folie. C'est fou, avec ce système que l'on a : tout le monde ralentit et essaie de se positionner... et l'on s'est exclu au chrono, a déclaré le Britannique dans des propos recueillis par le magazine britannique Autosport. C'est intéressant, de signer la pole position sur sa première tentative en nous sortant de la fenêtre de chronométrage. Clairement, sur le tour de sortie, c'est dangereux pour nous tous. Des gens ralentissent et vous ne savez pas qui est à vos côtés : c'est dangereux, là-bas. » Alors qu'une évolution du format des qualifications est à l'étude, une telle situation pourrait accélérer le mouvement...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.